Guy DOYEN

Nullius In Verba
  • Voyage le long du tunnel du XFEL, laser à électrons libres à rayons X européen

    Posté le 16th juillet 2016 Pas de commentaires

    Dans une nouvelle vidéo publiée cette semaine (voir à la fin de cet article) vous pouvez visiter le tunnel de 3,4 km de long du XFEL européen, un laser à Rayons X situé à Hambourg. J’en avais parlé il y a 5 ans dans l’article intitulé “XFEL – Le laser à électrons libres à rayons X Européen”.

    Au début de cette visite on se trouve sous le campus du centre de recherche DESY.

    On commence avec l’injecteur du European XFEL, opérationnel depuis le mois de décembre dernier, qui est la source des électrons à partir desquels les flashs laser à rayons X seront générés. On continue avec l’accélérateur de particules de 1,7 km de long qui accélèrera les électrons à de hautes énergies. On peut voir les scientifiques et ingénieurs à l’oeuvre dans le tunnel, sécurisant les connexions entre les modules jaunes de l’accélérateur. Les électroaimants situés après l’accélérateur donneront au faisceau d’électrons sa forme finale

    Après la première ramification vous pouvez voir le premier onduleur complet. Cet onduleur a été installé au début de l’année et servira à générer les flashs de rayons X : c’est grâce à un arrangement spécial des aimants que les électrons se mettent à slalomer, émettant ainsi des flashs de rayonnement.

    XFEL_Onduleur

    Lire la suite de cette entrée »

  • Ondes gravitationnelles : et de deux !

    Posté le 15th juin 2016 Pas de commentaires

    Ondes_gravitationnelles

    Le 26 décembre 2015, les détecteurs Advanced LIGO ont enregistré un nouveau signal d’ondes gravitationnelles, trois mois après la première détection. Cette fois encore, le signal – une infime déformation de l’espace-temps – provient de la fusion de deux trous noirs.

    Bien que le signal soit plus faible que le premier, cette 2ème détection est aussi confirmée avec plus de 99,99999% de confiance.

    Cette découverte, réalisée par une collaboration internationale comprenant des équipes du CNRS, a été annoncée aujourd’hui, 15 juin 2016, pendant la conférence de l’American Astronomical Society à San Diego, et fait l’objet d’une publication dans la revue Physical Review Letters.

    Les trous noirs sont le stade ultime de l’évolution des étoiles les plus massives. Il arrive que certains évoluent en couple. Ils orbitent alors l’un autour de l’autre et se rapprochent lentement en perdant de l’énergie sous forme d’ondes gravitationnelles jusqu’à un point où le phénomène s’accélère brusquement. Ils finissent par fusionner en un trou noir unique. C’est ce tourbillon final qui a été observé le 26 décembre 2015, permettant de déduire que la masse des trous noirs était 8 et 14 fois celle du Soleil (contre 29 et 36 pour la première détection, du 14 septembre 2015).

    Lire la suite de cette entrée »

  • Recycler du Dioxyde de Carbone avec de l’Or, c’est possible

    Posté le 29th mai 2016 Pas de commentaires

    Recycler_CO2_avec_Or

    Utiliser la lumière du Soleil et de l’Or pour transformer le dioxyde de carbone en carburant peut sembler être quelque chose tout droit sorti d’un roman de science-fiction mais c’est ce que font des chercheurs du National Energy Technology Laboratory (NETL).

    Un nouveau processus, conçu et développé par les chercheurs du NETL et leurs collaborateurs, utilise des nanoparticules d’Or pour convertir efficacement le CO2 en produits chimiques et carburants. Ce processus, qui consomme plus de CO2 qu’il n’en émet, pourrait mener à un moyen à échelle industrielle efficace permettant de réduire les émissions de CO2.

    L’équipe du NETL a développé une forme spéciale de nanoparticule d’Or, composée d’exactement 25 atomes d’Or, pour activer la transformation du CO2. La conversion électrochimique du CO2 requiert généralement une grande quantité d’énergie mais le nouveau catalyseur de l’équipe rend le processus plus efficace. Les chercheurs ont pu alimenter un petit réacteur à CO2 avec des sources d’énergie renouvelables comme des panneaux solaires et des batteries solaires rechargeables. Selon Douglas Kauffman, chercheur principal de cette étude, “démontrer que les ressources d’énergie renouvelable peuvent alimenter efficacement une conversion du CO2 est quelque chose qui change la donne et qui, espérons-le, mènera au développement de systèmes à grande échelle”.

    Lire la suite de cette entrée »

  • Une pluie d’étoiles filantes artificielles pour les Jeux Olympiques de 2020

    Posté le 22nd mai 2016 Pas de commentaires

    Sky_Canvas-capsuleLa société Star-ALE a lancé un projet appelé Sky Canvas pour créer une pluie artificielle d’étoiles filantes lors des prochains jeux Olympiques de 2020 à Tokyo.

    Ces étoiles filantes pourront avoir différentes couleurs. Lorsqu’une substance brule, la flamme émet une couleur spécifique (voir Test de flamme). En embarquant différents matériaux dans leurs micro-satellites, l’équipe du projet Canvas pourra produire plusieurs couleurs différentes.

    Ces étoiles filantes artificielles traverseront plus lentement notre ciel que les étoiles filantes naturelles ce qui fait que nous pourrons profiter du spectacle plus longtemps. Et elles seront également très brillantes : dans les conditions de laboratoire, elles ont atteint une magnitude de -1. A comparer avec la magnitude de Sirius (étoile la plus brillante du ciel avec -1,46), de Mars (-2,9), de Vénus (-4,6), de la Lune (-12,7), et du Soleil (-26.7).

    Lire la suite de cette entrée »

  • La Flottille Martienne

    Posté le 30th avril 2016 Pas de commentaires

    Flottille_martienneUne flotte de vaisseaux spatiaux et robots explore la planète rouge, nous envoyant un flot constant de données. Alors que des rovers comme Curiosity marque le sol martien de ses traces, des orbiteurs comme MAVEN ou MRO observent l’atmosphère et la surface de la planète et servent de relais pour renvoyer les données des rovers vers la Terre. Cette flotte martienne fournit aux contrôleurs de mission de la NASA, de L’ESA et de l’ISRO une présence à distance sur Mars.

    La vidéo ci-dessous montre les sites d’atterrissage des landers et rovers passés et présents de la NASA; les orbites de Mars Odyssey et Mars Reconnaissance Orbiter (NASA), de MAVEN (NASA) et de Mars Express (ESA); et de Mars Orbiter Mission (ISRO). On peut également voir les orbites des 2 lunes martiennes : Phobos et Deimos.

    Source : NASA GSFC