Nullius In Verba
  • La singularité technologique

    Posté le 21 août 2009

    La singularité technologique

    La singularité technologique est un point théorique dans le futur qui se situe durant une période de changement accéléré, quelques temps après la création d’une super-intelligence.

    En 1965, I. J Good a été le premier à écrire à propos d’une « explosion de l’intelligence », suggérant que si des machines arrivaient à dépasser l’intellect humain ne serait-ce que légèrement, elles pourraient améliorer leur propre conception par des manières non prévues par leurs concepteurs et ainsi devenir par elles-mêmes beaucoup plus intelligentes. Les premières améliorations pourraient être très modestes, mais au fur et à mesure que les machines deviendront plus intelligente, elles deviendront encore meilleures à devenir plus intelligente, ce qui pourrait conduire à un accroissement très soudain et exponentiel de l’intelligence.

    En 1993, Vernor Vinge a appelé cet évènement « la Singularité » en faisant l’analogie avec l’effondrement des lois de la physique près d’une singularité gravitationnelle (trou noir) et le changement radical dans la société qui se produirait juste après l’explosion de l’intelligence. Dans les années 1990, Vinge popularisa le concept dans des conférences, des essais et dans des livres de science fiction.

    Robin Hanson estime que de multiples singularités se sont produites au cours de l’histoire, affectant de façon spectaculaire le taux de croissance de l’économie. Tout comme les révolutions agricoles et industrielles du passé, la singularité technologique multiplierait la croissance économique d’un ordre de  60 à 250 fois. Une innovation qui permettrait le remplacement de tout travail humain pourrait déclencher cet évènement.

    L’EXPLOSION DE L’INTELLIGENCE

    En 1965, Good a spéculé sur les conséquences de machines plus intelligentes que les humains :
    « Prenons une machine ultra-intelligente que nous définiront comme une machine pouvant surpasser de loin toutes les activités intellectuelles de n’importe quel homme aussi intelligent soit-il. La conception étant l’une de ces activités intellectuelles, une machine ultra-intelligente pourrait concevoir de bien meilleures machines; il y aurait alors sans aucun doute une « explosion de l’intelligence », et l’intelligence de l’homme serait laissée loin derrière. Ainsi, la première machine ultra-intelligente sera la dernière invention que l’homme aura besoin de fabriquer.

    Le mathématicien et écrivain Vernor Vinge a, dans les années 1980, popularisé la notion d’une explosion de l’intelligence, appelant la création de la première machine ultra-intelligente, La Singularité. Vinge a abordé le sujet pour la première fois dans l’édition de 1983 du magazine Omni. Un article de Vinge de 1993, « La singularité technologique à venir : comment survivre dans l’ère post-humaine », contient l’affirmation souvent citée « Dans les 30 ans à venir, nous auront les moyens technologiques de créer une intelligence supra-humaine. Peu après, l’ère de l’homme prendra fin ». Vinge affine son estimation de l’échelle de temps impliquée en ajoutant « Je serais surpris si cet évènement se produisait avant 2005 ou après 2030 ».

    La plupart des méthodes proposées pour voir émerger dans notre monde une intelligence supérieure à celle de l’homme tombent dans 2 catégories : l’amplification de l’intelligence du cerveau humain et l’intelligence artificielle. L’option la plus populaire pour les organisations qui essayent d’avancer rapidement vers la singularité est l’intelligence artificielle.

    D’après en.wikipedia.org

     

    2 réponses à “La singularité technologique” Icône RSS

    • Inquiétant cet article, même si je pense que le cerveau humain aura toujours une longueur d’avance en terme de créativité et réactivité, j’y vois ici une différence avec l’intelligence.

    • Je ne crois pas à la Singularité Technologique. L’intelligence artificielle sera toujours un complément de l’intelligence humaine. Les progrès réalisés avec les nouvelles technologies permettent à l’être humain d’utiliser les ressources des machines comme une extension naturelle de leur esprit et de leur corps mais on ne pourra jamais parler d’intelligence en ce qui concerne les machines.


    Laisser une réponse