Nullius In Verba
  • Six atomes de l’élément 117 ont été produits !

    Posté le 7 avril 2010

    Une équipe de scientifiques américains et russes a découvert un nouvel élément, chainon manquant parmi les éléments les plus lourds.

    Six atomes de cet élément ont été produits en faisant se collisionner des isotopes de calcium et un élément radioactif appelé berkelium dans un accélérateur de particules qui se situe à environ 120 Km au nord de Moscou, sur la Volga, au Joint Institute for Nuclear Research.

    Le document concernant cette découverte a été accepté pour publication dans le journal Physical Review Letters. Il est intitulé Synthesis of a new element with atomic number Z=117.

    Les données recueillies semblent confirmer ce que les théoriciens soupçonnaient depuis longtemps : à mesure que les éléments créés deviennent de plus en plus lourds ils finissent par devenir plus stables et avec une plus grande durée de vie que la matière produite artificiellement jusqu’à maintenant.

    Si la tendance se confirme on pourrait atteindre un « îlot de stabilité » à des masses plus importantes et d’étranges nouveaux matériaux pourraient être générés.

    Au départ, plus les éléments artificiellement créés devenaient lourds et plus ils devenaient instables, raccourcissant ainsi leur durée de vie. Mais cette tendance s’est inversée : les éléments encore plus lourds sont devenus plus stables et leur durée de vie s’est allongée.

    L’emplacement de l’élément 117 dans le tableau périodique des éléments porte le nom latin « ununseptium ». Si cette découverte est confirmée par d’autres équipes, ce nouvel élément recevra un nom et sera intégré au tableau périodique des éléments.

    Le numéro atomique d’un élément correspond au nombre de protons de son noyau. L’hydrogène a un proton, l’hélium en a 2 et l’uranium en a 92 ce qui est le maximum à être produit naturellement.

    Via Slashdot via The New York Times


    1 Trackbacks / Pingbacks

    Laisser une réponse