Nullius In Verba
  • Première photographie directe d’une exoplanète

    Posté le 30 juin 2010

    Cette découverte s’est faite à l’Observatoire Gemini

    L’image a été capturée en utilisant une technologie d’optique adaptative haute résolution.
    La planète, d’environ 8 fois la masse de Jupiter, orbite (à plus de 300 fois la distance Terre-Soleil) autour d’une étoile semblable à notre Soleil.


    Vous pouvez voir la planète 1RXS J160929.1-210524 en haut à gauche

    Elle a été détectée pour la première fois en septembre 2008 par une équipe dirigée par David Lafrenière, alors à l’Université de Toronto, maintenant à l’Université de Montréal et au Centre de Recherche en Astrophysique du Québec (CRAQ).

    Des observations dans le temps étaient nécessaires pour confirmer que la planète et son étoile se déplaçaient bien ensemble dans l’Espace. Les nouvelles observations confirment que la planète et l’étoile sont bien liées l’une à l’autre.

    Source : Gemini Observatory

  • Stephen Hawking : Comment construire une machine à voyager dans le temps ? (4e partie)

    Posté le 29 juin 2010

    Un Univers étrange et merveilleux – Un aller simple vers le futur est possible

    Croyez-le ou non, voyager à une vitesse proche de celle de la lumière vous transporte dans le futur.

    Pour expliquer pourquoi, rêvons à un système de transport de science-fiction. Imaginons une piste qui fait le tour de la Terre, une piste pour un train ultra-rapide. Nous allons utiliser ce train imaginaire pour s’approcher le plus possible de la vitesse de la lumière et voir comment il devient une machine à voyager dans le temps. A bord il y a des passagers avec un ticket, un aller simple vers le futur. Le train commence à accélérer, et devient de plus en plus rapide. Très rapidement il fait le tour de la Terre encore et encore.

    Approcher la vitesse de la lumière signifie faire le tour de la Terre assez rapidement. 7 fois par seconde. Mais peut importe la puissance du train, il ne peut jamais atteindre la la vitesse de la lumière puisque les lois de la physique l’interdisent. Au lieu de ça, disons qu’il s’approche à peine en dessous de cette vitesse ultime. Maintenant quelque chose d’extraordinaire se produit. Le temps commence à s’écouler plus lentement à bord que dans le reste du monde, tout comme à côté du trou noir, mais encore plus lentement. Tout dans le train est au ralenti.

    Cela se produit pour protéger la vitesse limite, et ce n’est pas difficile de voir pourquoi. Imaginez un enfant qui court vers l’avant du train. Sa vitesse est ajoutée à la vitesse du train, donc peut-elle dépasser la vitesse limite par accident ? La réponse est non. Les lois de la nature empêchent cette possibilité en ralentissant le temps à bord.

    L’enfant ne peut pas courir assez vite pour dépasser la limite. Le temps ralentira toujours suffisamment pour protéger la vitesse limite. Et à partir de ce fait vient la possibilité de voyager plusieurs années dans le futur.

    Lire la suite de cette entrée »

  • Stephen Hawking : Comment construire une machine à voyager dans le temps ? (3e partie)

    Posté le 28 juin 2010

    Le voyage dans le temps vers le futur est-il possible ?

    […] Albert Einstein a réalisé qu’il devait y avoir des endroits où le temps ralentit, et d’autres où le temps s’accélère. Il avait parfaitement raison. Et la preuve est juste au dessus de nos têtes : dans l’Espace

    C’est le Global Positioning System, ou GPS. Un réseau de satellites qui est en orbite autour de la Terre. Les satellites rendent possible la navigation par satellite. Mais ils révèlent également que le temps passe plus vite dans l’Espace qu’il ne le fait sur Terre. A l’intérieur de chaque satellite se trouve une horloge très précise. Mais malgré cette extrême précision, elles gagnent environ un tiers de milliardième de seconde chaque jour. Le système doit corriger cet écart, car cette infime différence dérèglerait le système tout entier, provoquant une imprécision d’environ 6 miles (environ 10 Km) par jour sur tous les récepteurs GPS. Vous pouvez imaginer le désordre que cela provoquerait.

    Le problème ne réside pas dans les horloges. Elles vont plus vite parce que le temps lui-même va plus vite dans l’Espace qu’il ne le fait sur Terre. Et la raison de cet effet extraordinaire est la masse de la Terre. Einstein a réalisé que la matière retient le temps et le ralentit comme la partie lente d’une rivière. Plus un objet est lourd, plus il retient le temps. Et cette surprenante réalité est ce qui ouvre la porte aux possibilités de voyage vers le futur.

    Lire la suite de cette entrée »

  • Stephen Hawking : Comment construire une machine à voyager dans le temps ? (2e partie)

    Posté le 28 juin 2010

    Si ce n’est déjà fait, lisez « la première partie »

    Le voyage dans le temps vers le passé est-il possible ?

    Avec assez de puissance et une technologie avancée, peut-être qu’un trou de ver géant pourrait être créé dans l’Espace. Je ne dis pas que cela peut être fait, mais que si ça pouvait l’être, cela serait un dispositif tout à fait remarquable. Une extrémité pourrait se situer ici sur Terre, et l’autre, loin, très loin, près de quelque planète lointaine.

    Théoriquement, un tunnel de temps ou trou de ver pourrait faire même plus que de nous emmener vers d’autres planètes. Si les 2 extrêmités se trouvaient au même endroit, mais séparées par le temps plutôt que par la distance, un vaisseau pourrait y passer et ressortir près de la Terre, mais dans un passé éloigné. Peut-être que les dinosaures seraient les témoins de ce vaisseau qui ferait son atterrissage.

    Maintenant je me rends compte que penser en 4 dimensions n’est pas facile, et que les trous de ver sont un concept difficile à assimiler mais accrochez-vous. J’ai imaginé une expérience très simple qui pourrait révéler si le voyage dans le temps à travers un trou de ver est possible maintenant, ou même dans le futur. J’aime bien les expériences simples, et le champagne.

    J’ai donc combiné 2 de mes activités favorites pour voir si le voyage dans le temps, du futur vers le passé était possible.

    Imaginons que je fasse une fête, une réception de bienvenue pour les voyageurs du futur. Mais je ne le fais savoir à personne avant que la fête ne se soit déroulée. J’ai rédigé une invitation donnant les coordonnées exactes dans le temps et dans l’espace. J’espère que des copies de cette invitation, sous une forme ou une autre, seront toujours disponibles dans plusieurs milliers d’années. Peut-être qu’un jour, quelqu’un vivant dans le futur trouvera l’information sur l’invitation et utilisera une machine à remonter le temps avec un trou de ver pour revenir à ma fête, prouvant que le voyage dans le temps sera un jour possible.

    Lire la suite de cette entrée »

  • Stephen Hawking : Comment construire une machine à voyager dans le temps ? (1e partie)

    Posté le 27 juin 2010

    Par Stephen Hawking

    Tout ce dont vous avez besoin est un trou de ver, le Large Hadron Collider ou une fusée qui va vraiment, vraiment très vite

    Un trou de ver est un tunnel théorique (ou raccourci), prédit par la théorie de la relativité d’Albert Einstein, qui relie 2 endroits dans l’espace-temps – visualisé ci-dessus comme les contours d’une carte 3D, où l’énergie négative fait passer l’espace et le temps dans la bouche d’un tunnel qui émerge dans un autre univers. Ces trous de ver restent hypothétiques, étant donné que personne n’en a jamais vu, mais ils ont été utilisés dans des films comme des moyens de voyager dans le temps – dans Stargate par exemple.

    Bonjour. Mon nom est Stephen Hawking. Physicien, cosmologiste et assez rêveur. Bien que je ne puisse pas bouger et que je doive parler à travers un ordinateur, dans mon esprit je suis libre. Libre d’explorer l’Univers et de poser les grandes questions, telles que : est-ce que le voyage dans le temps est possible ? Peut-on ouvrir un portail vers le passé ou trouver un raccourci vers le futur ? Peut-on finalement utiliser les lois de la nature pour devenir les maîtres du temps ?

    Le voyage dans le temps était autrefois considéré comme une hérésie scientifique. J’évitais d’en parler de crainte d’être étiqueté excentrique. Mais de nos jours je ne suis pas si prudent. En fait, je suis plus comme les personnes qui ont construit Stonehenge. Je suis obsédé par le temps. Si j’avais une machine à voyager dans le temps je rendrais visite à Marilyn Monroe à son apogée, je passerais voir Galilée lorsqu’il tourna son télescope vers les cieux. Peut être même que je voyagerais aux confins de l’Univers pour découvrir comment notre histoire cosmique se termine.

    Lire la suite de cette entrée »