Nullius In Verba
  • Stephen Hawking : Comment construire une machine à voyager dans le temps ? (2e partie)

    Posté le 28 juin 2010

    Si ce n’est déjà fait, lisez « la première partie »

    Le voyage dans le temps vers le passé est-il possible ?

    Avec assez de puissance et une technologie avancée, peut-être qu’un trou de ver géant pourrait être créé dans l’Espace. Je ne dis pas que cela peut être fait, mais que si ça pouvait l’être, cela serait un dispositif tout à fait remarquable. Une extrémité pourrait se situer ici sur Terre, et l’autre, loin, très loin, près de quelque planète lointaine.

    Théoriquement, un tunnel de temps ou trou de ver pourrait faire même plus que de nous emmener vers d’autres planètes. Si les 2 extrêmités se trouvaient au même endroit, mais séparées par le temps plutôt que par la distance, un vaisseau pourrait y passer et ressortir près de la Terre, mais dans un passé éloigné. Peut-être que les dinosaures seraient les témoins de ce vaisseau qui ferait son atterrissage.

    Maintenant je me rends compte que penser en 4 dimensions n’est pas facile, et que les trous de ver sont un concept difficile à assimiler mais accrochez-vous. J’ai imaginé une expérience très simple qui pourrait révéler si le voyage dans le temps à travers un trou de ver est possible maintenant, ou même dans le futur. J’aime bien les expériences simples, et le champagne.

    J’ai donc combiné 2 de mes activités favorites pour voir si le voyage dans le temps, du futur vers le passé était possible.

    Imaginons que je fasse une fête, une réception de bienvenue pour les voyageurs du futur. Mais je ne le fais savoir à personne avant que la fête ne se soit déroulée. J’ai rédigé une invitation donnant les coordonnées exactes dans le temps et dans l’espace. J’espère que des copies de cette invitation, sous une forme ou une autre, seront toujours disponibles dans plusieurs milliers d’années. Peut-être qu’un jour, quelqu’un vivant dans le futur trouvera l’information sur l’invitation et utilisera une machine à remonter le temps avec un trou de ver pour revenir à ma fête, prouvant que le voyage dans le temps sera un jour possible.

    En attendant, mes invités voyageurs du temps devraient arriver à tout moment maintenant. Cinq, quatre, trois, deux, un. Personne n’est arrivé. Quelle honte. J’espérais au moins qu’une future Miss Univers allait franchir la porte. Alors pourquoi cette expérience n’a pas fonctionné ? Une des raisons pourrait être à cause d’un problème bien connu concernant le voyage dans le temps vers le passé, un problème de ceux que nous appelons paradoxes.

    Les paradoxes sont un sujet de réflexion amusant. Le plus célèbre est généralement appelé le paradoxe du grand-père. J’ai une nouvelle version, plus simple, que j’appelle le paradoxe du savant fou.

    Je n’aime pas la manière dont les scientifiques sont souvent décrits comme des fous dans les films, mais dans ce cas, c’est vrai. Ce bonhomme est déterminé à créer un paradoxe, même si cela lui coûte la vie. Imaginez, qu’il construise un trou de ver, un tunnel de temps qui s’étend seulement une minute dans le passé.

    A travers le trou de ver, le scientifique peut se voir tel qu’il était une minute avant. Mais que se passerait-t-il si notre scientifique utilisait le trou de ver pour tirer sur lui-il-y-a-une-minute ? Maintenant il est mort. Alors, qui a tiré le coup ? C’est un paradoxe. Cela n’a tout simplement aucun sens. C’est le genre de situation qui donne des cauchemards aux cosmologistes.

    Ce type de machine à voyager dans le temps violerait une règle fondamentale qui gouverne l’Univers tout entier : les causes se produisent avant les effets, et jamais l’inverse. Je crois que les choses ne peuvent pas se rendre elles-mêmes impossibles. Si elles le pouvaient alors il n’y aurait rien pour empêcher l’Univers tout entier de sombrer dans le chaos. Donc je pense que quelque chose se produira toujours pour empêcher le paradoxe de se produire. D’une manière ou d’une autre il doit y avoir une raison pour laquelle notre scientifique ne se retrouvera jamais dans une situation où il pourrait se tuer. Et dans ce cas, je suis désolé de le dire, le trou de ver lui-même est le problème.

    En fin de compte, je pense qu’un trou de ver comme celui-ci ne peut pas exister. Et la raison est le feedback (rétro-action). Si vous êtes déjà allé à un concert de rock vous reconnaîtrez probablement ce bruit strident. C’est le feedback (effet larsen). Ce qui le cause est simple. Le son entre dans le microphone. Il se transmet le long des câbles, se renforce avec l’amplificateur, et ressort par les enceintes. Mais si trop de son des enceintes revient dans le micro, il tourne en boucle en devenant plus fort à chaque fois. Si rien ne l’arrête, le feedback peut détruire le système de sonorisation.

    La même chose peut se produire avec un trou de ver, mais avec la radiation au lieu du son. Dès que le trou de ver s’ouvre, la radiation naturelle y entrera et finira par se retrouver dans une boucle. Le feedback deviendra si fort qu’il détruira le trou de ver. Donc, bien que de minuscules trous de ver existent, et qu’il pourrait être possible d’en « gonfler » un un jour, il n’existerait pas assez longtemps pour être utilisé comme machine à voyager dans le temps. C’est la véritable raison pour laquelle personne ne pourra remonter le temps pour venir à ma fête.

    Tout type de voyage dans le temps vers le passé à travers des trous de ver ou tout autre méthode est probablement impossible, sinon des paradoxes se produiraient. Donc, malheureusement, il semble bien que le voyage dans le temps vers le passé ne se produira jamais. Une déception pour les chasseurs de dinosaures et un soulagement pour les historiens.

    Mais l’histoire n’est pas encore finie. Cela ne rend pas impossible tous les voyages dans le temps. Je crois au voyage dans le temps. Le voyage dans le temps vers le futur. Le temps s’écoule comme une rivière et il semble que chacun d’entre nous soit emporté implacablement par le courant du temps. Mais le temps est comme une rivière d’une autre manière. Il s’écoule à différentes vitesses dans différents endroits et ceci est la clé du voyage dans le futur. Cette idée a été proposée par Albert Einstein il y a un peu plus de 100 ans. Il a réalisé qu’il devrait y avoir des endroits où le temps ralentit, et d’autres où le temps s’accélère. Il avait parfaitement raison. Et la preuve est juste au dessus de nos têtes : dans l’Espace.

    A suivre…

    Traduction d’après le texte de Stephen Hawking : How to build a time machine


    2 Trackbacks / Pingbacks

    Laisser une réponse