Nullius In Verba
  • Expedition Titanic

    Posté le 1 septembre 2010

    Il y a presque 100 ans, le 14 avril 1912 à 2h20 du matin, le Titanic a coulé vers sa destination finale, à 3820 mètres de profondeur dans l’océan Atlantique.

    A bord se trouvaient 2228 passagers et équipage, les célèbres, les inconnus, les riches et ceux qui rêvaient de bâtir une nouvelle vie. Plus de 1500 d’entre eux ont péri cette nuit là.

    Depuis le 22 août dernier, Expedition Titanic explore à nouveau l’épave du navire, retrouvée le 1er septembre 1985.

    Près de 25 ans après que la WHOI (Woods Hole Oceanographic Institution) ait découvert le lieu de repos final du Titanic, les chercheurs sont de retour sur le site pour conduire la première étude complète de l’épave. L’expédition est organisée par RMS Titanic, Inc, l’entreprise qui a obtenu les droits de propriété de l’épave en 1994 et qui est co-dirigée par David Galoo, le directeur des projets spéciaux de la WHOI.

    Les chercheurs de la WHOI aideront leurs collègues d’expédition à cartographier en haute définition et en 3D la carcasse et les débris du navire.

    De larges portions de l’épave risquent de s’effondrer, après près d’un siècle passé dans les profondeurs de l’océan Atlantique. Les images et données recueillies fourniront un portrait détaillé de l’état de l’épave. Les scientifiques auront l’occasion d’étudier l’épave en tant qu’écosystème marin avec les nombreux animaux des fonds marins qui ont élu domicile sur la coque du navire.

    Bill Lange, spécialiste des recherches de la WHOI qui faisait partie du groupe ayant découvert le site de l’épave, accompagnera cette expédition, ainsi que les membres du groupe d’exploitation des véhicules sous-marins autonomes REMUS.

    Retrouvez Expedition Titanic sur Facebook, Twitter, Youtube, et Flickr

    Liste des passagers du Titanic

    Photos : Départ du TitanicREMUS 6000 / Trajet du Titanic / Taille du Titanic / Photo d’un iceberg à proximité, contenant des traces de peinture rouge

     

    1 réponses à “Expedition Titanic” Icône RSS

    • Je n’ai jamais compris, et personne ne m’a jamais donner une explication sensée réfutant cette option, pourquoi, pour tenter de sauver tous les passagers et les membres d’équipage, il n’a pas été ordonné un retour du Titanic près de l’iceberg. En effet, très souvent les icebergs, malgré leur formes complexes et imprévisibles, possèdent une « plage »(c’est le cas sur la photo que vous éditée représentant ledit iceberg). Il eu été possible, en faisant des aller-et-retours avec les canots, de déposer les passagers sur la glace et de sauver beaucoup plus monde. Les machines du navire fonctionnaient encore après la collision, et auraient permis cette « petite navigation », éventuellement en laissant les machines en arrière, jusqu’à proximité de la glace. Bien sûr, certains n’auraient peut-être pas survécut une nuit complète dans le froid sur la glace : mais leur chance eu été nettement plus grande que dans l’eau.

      Ainsi le fossoyeur du Titanic serait devenu le « saint-bernard » de son équipage …


    Laisser une réponse