Nullius In Verba
  • Le mystère des pluies rouges de Kerala (2001 – Inde)

    Posté le 2 septembre 2010

    De nouvelles preuves renforcent la théorie de la panspermie : la pluie rouge qui s’est abattue sur l’Inde en 2001 contenait des cellules différentes de toutes celles que l’on peut trouver sur Terre.

    La panspermie, idée défendue par le physicien Fred Hoyle, affirme que la vie existe dans tout l’Univers sur les comètes, les astéroïdes et les nuages de poussières interstellaires et que la vie sur Terre a été ensemencée par une ou plusieurs de ces sources.

    En 1903, dans le journal allemand Umschau, Svate Arrhnius retira les météores de l’équation. Au lieu de ça, écrivait-il, des spores individuelles flottent dans l’espace, colonisant toute planète habitable. Arrhénius nomma cette théorie « panspermie ».

    Un nombre croissant de preuves suggère que Hoyle et Arrhenius pourraient avoir raison.
    Selon Gerda Horneck du DLR German Aerospace Center à Köln, les spores peuvent résister à des conditions hostiles : chaleur, radiation, dessication, substances chimiques telles que l’alcool, l’acetone etc. Ils ont une durée de vie extrêmement longue due au fait que leur ADN est particulièrement protégé dans les spores.

    En 2001, les habitants de Kerala (sud de l’Inde) ont été témoins d’une pluie rouge pendant une période de 2 mois. Godfrey Louis, un physicien à la Cochin University of Science and Technology, intrigué par le phénomène, a collecté plusieurs échantillons de pluie rouge pour découvrir ce qui était la cause de la contamination.

    L’examen au microscope des échantillons ont montré que la pluie rouge était remplie de cellules rouges qui ressemblaient remarquablement à des insectes traditionnels qu’on trouve sur Terre. Ce qui est étrange est qu’aucune trace d’ADN n’a été trouvée dans ces cellules, ce qui exclut la plupart des cellules biologiques connues (des globules rouges sont une possibilité mais auraient été détruits rapidement par l’eau de pluie).

    En 2006, Godfrey Louis a publié ses résultats dans le journal à comité de lecture Astrophysics and Space, avec la suggestion que ces cellules pourraient avoir une origine extraterrestre, peut-être une comète qui se serait désintégrée dans l’atmosphère pour ensuite ensemencer les nuages avec les cellules.

    Depuis sa découverte initiale, Godfrey Louis a intensifié son étude des cellules avec une équipe internationale incluant Chandra Wickramasinghe de l’Université de Cardiff (Royaume-Uni), l’un des principaux partisans de la théorie de la panspermie qu’il a développé avec Fred Hoyle.

    Les nouvelles recherches de l’équipe ont été publiées sur ArXiv le 29 août 2010
    « Nous avons montré que les cellules rouges trouvées dans la pluie rouge survivent et se reproduisent à une température de 121 °C après incubation sur des périodes allant jusqu’à 2h. Dans ces conditions les cellules filles apparaissent dans les cellules mères et le nombre de cellules des échantillons s’accroit avec la durée d’une exposition à 121 °C. Un tel accroissement se produit pas à température ambiante, suggérant que l’accroissement des cellules filles est provoqué par l’exposition de la pluie rouge à de hautes températures. Ceci est une confirmation indépendante des résultats rapportés plus tôt par 2 des présents auteurs, affirmant que les cellules peuvent se répliquer à des pressions élevées et à des températures allant jusqu’à 300°C. Le comportement fluorescent des cellules rouges correspond remarquablement aux émissions observées dans la nébuleuse planétaire du Rectangle Rouge et dans d’autres nuages de poussières galactiques et extragalactiques, suggérant, bien que ne prouvant pas, une origine extraterrestre »

    Les spores de certains extrêmophiles peuvent survivre à ce type de températures et se reproduire à des températures moins élevées mais jusqu’à ce jour, rien de ce qui a été découvert sur Terre n’a montré un tel comportement à ces températures.

    Traduction d’après l’article de Daily Galaxy

     

    1 réponses à “Le mystère des pluies rouges de Kerala (2001 – Inde)” Icône RSS


    Laisser une réponse