Nullius In Verba
  • On a trouvé la fontaine de jouvence !… Pour les souris en tous cas

    Posté le 29 novembre 2010

    Des scientifiques de Harvard ont été surpris de constater une inversion spectaculaire du vieillissement d’une souris. Ils pensent maintenant être capables de régénérer des organes humains.

    « Ce que nous avons vu sur ces animaux n’était pas un ralentissement ou une stabilisation du processus de vieillissement. Nous avons vu une inversion spectaculaire qui était inattendue » a déclaré Ronald DePinho qui a mené cette étude publiée dans le journal Nature.

    « Cela pourrait conduire à des stratégies qui amélioreraient le potentiel régénératif des organes lors du vieillissement des individus et donc améliorer leur qualité de vie. Si cela peut servir à accroître la longévité est une question à laquelle nous ne sommes pas encore en position de répondre ».

    Le processus de vieillissement est encore mal compris mais les scientifiques savent qu’il est causé par plusieurs facteurs. Les particules hautement réactives appelées radicaux libres sont produits naturellement par le corps et peuvent endommager les cellules.

    Le groupe de Harvard s’est focalisé sur le processus de raccourcissement des telomères. La plupart des cellules du corps contiennent 23 paires de chromosomes qui transportent notre ADN. A l’extrémité de chaque chromosome se trouve un « capuchon » protecteur appelé télomère. A chaque fois qu’une cellule se divise, les télomères se raccourcissent jusqu’à ce qu’éventuellement ils s’arrêtent de fonctionner et que la cellule meure ou se retrouve dans un état suspendu appelé « sénescence ». Ce processus se trouve à l’origine de la plupart des symptomes liés au vieillissement.

    A Harvard, ils ont élevé des souris génétiquement modifiées qui manquaient d’un enzyme appelée « télomérase ». Cet enzyme empêche les télomères de se raccourcir. Sans cet enzyme, les souris vieillissaient prématurément et souffraient de différents problèmes tels qu’un sens de l’odorat dégradé, un cerveau plus petit, de l’infertilité, des intestins et une rate endommagés. Mais lorsque DePinho leur a fait des injections pour réactiver l’enzyme, cela a réparé les tissus endommagés et a inversé les signes de vieillissement.

    Ces souris avaient vieilli de manière très avancée mais un mois de traitement a montré une restauration substantielle, avec croissance de nouveaux neurones dans leur cerveau » a déclaré DePinho.

    Répéter le processus chez les humains sera plus difficile. Les souris produisent de la télomérase tout au long de leur vie, mais cette enzyme se désactive à l’âge adulte chez les humains. Ce processus est un compromis évolutionnaire qui empêche les cellules de croître en dehors de tout contrôle et évoluer en cancer. Augmenter les niveaux de télomérase chez les humains pourrait ralentir le processus de vieillissement mais entrainerait un risque de cancer.

    DePinho a expliqué qu’un tel traitement pourrait être sans danger s’il était donné périodiquement et seulement aux jeunes chez qui ne sont pas présentes de minuscules cellules cancéreuses que l’on n’aurait pas détectées.

    Selon David Kipling, qui étudie le vieillissement à l’Université de Cardiff, l’objectif pour rajeunir des tissus humains pourrait être d’éliminer les cellules sénescentes, ou encore de compenser les effets néfastes qu’elles ont sur les tissus et organes. « Bien que ce soit une étude fascinante, il faut se rappeler que les souris ne sont pas de petits hommes, particulièrement en ce qui concerne leurs télomères », et on ne sait pas (c’est encore très flou) si une réactivation similaire de la télomérase chez l’humain adulte conduirait à l’élimination des cellules sénescentes.

    Lynn Cox, biochimiste à l’Université d’Oxford explique que cette étude est « extrêmement importante » et « fournit la preuve de principe qu’un traitement à court terme pour restaurer la télomérase chez les adultes qui montrent déjà une dégénération des tissus lié à l’âge peut rajeunir les tissus vieillis et restaurer la fonction physiologique »

    DePinho a déclaré qu’aucune des souris de Harvard n’avait développé de cancer après le traitement. L’équipe examine maintenant si cela prolonge la durée de vie des souris ou si cela leur permet seulement de vivre une vie plus saine dans la vieillesse.

    Selon Tom Kirkwood, directeur de l’Institute for Ageing and Health de l’Université de Newcastle : « La question clé est ce que cela pourrait signifier pour les thérapies humaines contre les maladies liées au vieillissement. Bien qu’il existe certaines preuves montrant que l’érosion des télomères contribue aux pathologies humaines liées au vieillissement, cela n’est certainement pas la seule cause ni la cause dominante, comme cela semble être le cas dans les souris modifiées qui manquent de télomérase. De plus, il y a l’angoisse omniprésente que la réactivation des télomères est une caractéristique de la plupart des cancers humains ».

    D’après Guardian.co.uk

     

    5 réponses à “On a trouvé la fontaine de jouvence !… Pour les souris en tous cas” Icône RSS

    • Si je fais ca sur ma vielle mighty mouse ca me donne une magic mouse toute neuve ?

    • La pauvre Mighty mouse… Pas mighty du tout en fait lol. Surtout avec sa superbe roulette multidirectionnelle qui se bloquait au bout de 2 semaines d’utilisation.

      Dans ton cas je préconise plutôt d’injecter de l’argent chez Apple ou un de ses revendeurs agréés 🙂 Comme par miracle tu repartiras avec une Magic Mouse toute neuve.

      En fait, le seul truc vraiment sympa avec la Mighty Mouse c’est que quand tu l’incline légèrement tu vois l’image d’une vraie souris qui est projetée. Ils sont vraiment forts chez Apple.

    • ca marche meme pas sur la mienne, c’est la version sans fils et elle le fait pas, enfin je te rassure il y a longtemps qu’elle a pris sa retraite, sa soeur la magic mouse aussi d’ailleurs, suite a une trop forte injections elle s’est transformé a en magic trackpad.
      Dur la vie d’une souris.

    • nous pouvont nous memes déja ralentir le processus de dégradation du telomere en apportant à notre alimentation des anti oxidant particulierement efficace contenu dans le vin rouge par exemple,mais comme les proportion de ces molecule si trouvent en faible quantité, a défaut de consommer trop d,alcool qui produisent des radicaux libres, vaut mieux manger du chocolat noir, thé vert par exemple qui contiennent du revavestrol anti oxidant tres efficace pour eviter,un cancer et gagner quelques annnées de vie.

    • mon commentaire contient une erreur de taille . L anti oxidant se nomme resveratrol…. PARDON


    1 Trackbacks / Pingbacks

    Laisser une réponse