Nullius In Verba
  • 3 Soleils dans le ciel de la Chine

    Posté le 13 janvier 2011

    Cette illusion qui donne l’impression que 3 soleils sont présents dans le ciel est un effet connu sous le nom de « Sundog », « Soleil fantôme » ou plus communément « halo de glace ». Son nom scientifique, « parhélie », vient du grec et signifie « à côté du Soleil ».

    Le 8 janvier dernier, Changchun, ville de la province de Jilin qui se situe au Nord-Est de la Chine, a vu la formation et le positionnement de nuages d’une manière parfaite pour réfléchir les rayons du Soleil et provoquer cette curieuse illusion de 3 soleils. On peut voir aussi un arc-en-ciel qui encercle le Soleil et les 2 mini-soleil. Ces mini-images du Soleil représentent chacune 1/10e de la taille du Soleil.

    Ci-dessous, un extrait de la page Wikipedia à propos des parhélies

    « Le phénomène se produit lorsque le Soleil est assez bas sur l’horizon et que l’atmosphère est chargée de cristaux de glace présents dans les nuages de haute altitude (troposphère) appelés cirrus ou cirrostratus.

    Il est plus fréquent dans les régions polaires, car de nombreux nuages bas y sont, eux aussi, chargés de particules de glace. Les cristaux se constituent naturellement dans les nuages suivant une symétrie hexagonale, en prenant la forme d’un prisme allongé, ou bien d’un hexagone ou d’une étoile à six branches aplatis.

    Durant leur chute, ces particules, qui présentent des angles tous égaux à 60° ou 120°, s’orientent spontanément dans le même sens et forment un réseau de prismes qui reflète et réfracte la lumière solaire.

    Lorsque la lumière solaire traverse des cristaux dont les angles au sommet sont de 60° (hexagones), la glace ayant un indice de réfraction de 1,31, le minimum de déviation est de 22°, conditionnant la dimension apparente du halo principal, ou petit halo. Le grand halo, positionné à 46°, est généré par la réfraction dans des cristaux rectangulaires. La position des parhélies sur le cercle parhélique varie entre ces deux valeurs, en fonction de la hauteur du Soleil au-dessus de l’horizon »

    Pour les anglophones, retrouvez des explications plus détaillées sur le site de la NASA

    Via The Telegraph

    — Mise à jour du 14/09/2017 —
    Changement de vidéo car la vidéo originale n’était plus accessible

    Laisser une réponse