Nullius In Verba
  • Taches et éruptions solaires : ça va être chaud !

    Posté le 29 janvier 2011

    Il reste encore beaucoup à découvrir sur les taches solaires, les éruptions solaires et leurs effet sur le climat.

    Les cycles solaires ont une durée moyenne de 11 ans et le prochain maximum solaire est prévu pour mai 2013. Les chercheurs espèrent en apprendre beaucoup au cours des 2 prochaines années.

    Alors que certains scientifiques sont intéressés par les effets climatiques, ce qui intéresse le plus la plupart des gouvernements ce sont les interférences électromagnétiques causées par le vent solaire qui peut perturber (voire mettre hors service) les réseaux électriques et les satellites. Les pipelines peuvent aussi être affectés via les courants induits qui accélèrent leur corrosion.

    Les éruptions solaires de la surface du Soleil libèrent des quantités massives de particules chargées électriquement qui mettent seulement 2 à 3 jours pour parcourir les 148 millions de kilomètres qui les sépare de la Terre. Ces particules sont la cause du spectacle de couleur offert par les aurores boréales.

    Normalement, ce genre de spectacle n’est visible que dans le grand nord mais il arrive que des orages magnétiques de proportions énormes éclairent le ciel jusqu’au Sud de l’Espagne. Le 25 janvier 1938 le ciel s’est illuminé de couleurs rouges et de vertes au-dessus de toute l’Europe. A Londres, le « spectacle » a duré de 18h15 à 1h du matin. Beaucoup de gens ont appelé les pompiers car ils croyaient qu’il s’agissait du reflet d’un incendie géant. Bien que les archives indiquent qu’un tel phénomène a déjà mis le feu à des fils télégraphiques dès 1857, il n’y a pas eu d’orages magnétiques d’une telle magnitude récemment.

    The Guardian

    Laisser une réponse