Nullius In Verba
  • Navette Endeavour : une photo de commémoration pour la dernière mission

    Posté le 28 février 2011

    Au Kennedy Space Center (Floride), les employés de la NASA se sont rassemblés pour tenir une bannière qui commémorera la mission STS-134 de la navette Endeavour, alors que cette dernière est déplacée du Orbiter Processing Facility 2 (bâtiment de maintenance et de reconditionnement) vers le Vehicle Assembly Building (bâtiment d’assemblage).

    Lire la suite de cette entrée »

  • Comment peut-on connaitre la composition chimique des astres lointains ?

    Posté le 28 février 2011

    On peut connaitre la composition chimique des astres en décomposant leur lumière et en observant leurs raies spectrales : chaque élément chimique génère une série de raies spectrales qui le caractérise de façon unique.

    Chaque élément absorbe ou émet une partie bien spécifique du spectre électromagnétique. On connaît le spectre d’émission/absorption de chaque élément grâce à des mesures extrêmement précises faites en laboratoire. En analysant le spectre d’un objet céleste on peut ainsi identifier sa composition.

    La première expérience de décomposition de la lumière a été réalisée en 1665 par Francesco Maria Grimaldi, un jésuite italien. Dans une chambre noire, il projette de la lumière sur un écran blanc en interposant une fente. Il constate que la lumière n’apparait pas blanche mais colorée. Grimaldi a donné à ce phénomène le nom de « diffraction ». Il se rend compte plus tard que la même chose se produit lorsque la lumière touche le rebord d’un objet. Plusieurs scientifiques se sont intéressés à ce phénomène mais aucun n’est parvenu à l’expliquer… jusqu’à Isaac Newton, en 1666.

    Newton comprend que la lumière blanche se sépare en ses composantes parce que chaque rayon de couleur est dévié de façon différente par le verre du prisme. Il constate, par exemple, que la lumière rouge est toujours moins déviée que la lumière violette. Il comprend qu’un rayon de couleur particulière est toujours dévié de la même façon mais il ignore pourquoi.

    Lire la suite de cette entrée »

  • Lancement de la navette Discovery vu d’avion

    Posté le 27 février 2011

    Jeudi dernier, la navette spatiale Discovery prenait son dernier envol. Le monde entier regardait ce décollage mais seulement quelques chanceux ont pu l’observer du ciel.

    Les passagers du vol de Orlando (Floride) à Richmond (Virignie) ont eu droit à un spectacle inattendu lorsqu’ils ont aperçu la navette sur le côté gauche de l’avion.

    Un homme appelé Neil a eu la présence d’esprit de sortir son iPhone pour immortaliser l’évènement.

    Le vol Orlando-Richmond devait décoller 2 heures plus tôt. C’est probablement la première fois de l’histoire que des passagers étaient heureux d’avoir été retardés.

    Dans cette vidéo, on peut entendre le commandant de bord : « Ceux sur le côté droit peuvent voir la navette spatiale. Ceux sur le côté gauche peuvent probablement voir les gens du côté droit regarder la navette spatiale » 🙂

    Mise à jour le 28/02 – Source : Yahoo.com

  • Des étoiles pourraient abriter des trous de ver en leur centre

    Posté le 26 février 2011

    Les trous de ver sont les objets les plus étranges qui surviennent de la relativité générale. Bien qu’aucune preuve expérimentale n’appuie leur existence, des scientifiques prédisent qu’ils serviraient de raccourcis entre un point de l’espace-temps et un autre.

    En général, les scientifiques imaginent des trous de ver qui connectent des régions d’espace vide mais une nouvelle étude suggère qu’ils pourraient exister entre des étoiles lointaines. Au lieu d’être des tunnels d’espace vide, ces trous de ver contiendraient un fluide parfait qui s’écoulerait en faisant des allers-retours entre 2 étoiles, leur donnant une signature détectable.

    Vladimir Dzhunushaliev de l’Eurasian National University du Kazakhstan et ses collègues ont posté leur recherche sur arXiv.org

    Ils ont commencé à enquêter sur l’idée de trous de ver entre les étoiles alors qu’ils étudiaient quels types d’objets astrophysiques pourraient servir d’entrées à de trous de ver. Selon des modèles précédents, certains de ces objets pourraient ressembler à des étoiles.

    Lire la suite de cette entrée »

  • Histoire des réveils en musique des astronautes

    Posté le 25 février 2011

    Réveil en musique de l’équipage de la mission STS-133

    L’équipage de la mission STS-133 s’est réveillé à 6h54 EST (12h54 heure française) sur la musique « Through Heaven’s Eyes » de Brian Stokes Mitchell. Cette musique tirée du film « The Prince of Egypt » a été jouée pour l’astronaute Mike Barratt.

    L’utilisation de la musique pour réveiller les astronautes sur les missions spatiales remonte au moins au programme Apollo, lorsque les astronautes de retour de la Lune étaient bercés par leurs collègues du centre de contrôle avec des paroles de chansons populaires qui semblaient appropriées pour l’occasion.

    Choisies par les contrôleurs de vol ou par les amis et la famille des membres d’équipage, la plupart des réveils sont musicaux, mais incluent parfois des dialogues de films ou de séries TV. La liste de lecture est éclectique et va du rock, country, classique, bluegrass et jazz aux chansons pour enfants des pays des membres d’équipage internationaux.

    L’élément en commun de toutes ces sélections est qu’elles favorisent un sentiment de camaraderie et un esprit de corps parmi les astronautes et le personnel de soutien au sol. C’est, en fait, la seule et unique raison d’avoir une musique de réveil; c’est la raison pour laquelle la NASA n’a jamais tenté de dicter son contenu ni d’autoriser des intérêts extérieurs à influencer le processus.

    Lire la suite de cette entrée »