Nullius In Verba
  • La vision : un miracle de la Nature

    Posté le 22 février 2011

    Le fait de voir est assez impressionnant si on prend le temps d’y réfléchir.

    Lorsque nous regardons quelque chose, la lumière nous arrive sous forme d’ondes électromagnétiques. Ce qui est incroyable c’est que nous puissions les interpréter aussi facilement :

    Les ondes électromagnétiques sont présentes partout et fusent dans toutes les directions mais la combinaison de leurs mouvements est tellement élaborée et complexe que le résultat final arrive tout de même à produire une influence sur ce que l’on voit. Et ceci sans aucune perturbation malgré toute cette agitation phénoménale d’ondes qui occupent tout l’espace.

    Dans une pièce, toutes ces ondes de lumière rebondissent dans tous les sens mais, malgré ça, l’oeil arrive à faire le tri…

    Ces ondes sont de tailles différentes. Les ondes les plus courtes sont bleues et les ondes les plus longues sont rouges. Lorsqu’elles sont encore plus longues elles deviennent infrarouges (l’infrarouge est associé à la chaleur). Les ondes radio sont le même type d’ondes mais encore plus longues. A l’inverse, les rayons X et les rayons cosmiques sont des ondes extrêmement courtes.

    Toutes ces ondes occupent le même espace, en même temps, et contiennent énormément d’information. Elles sont VRAIMENT là, autour de vous. Allumez votre radio ou votre télévision et vous pouvez entendre ou voir une émission. Cette émission était là tout le temps mais c’est seulement quand vous allumez votre radio ou votre télévision que vous la remarquez.

    Tout le monde sait ça mais vous devez vous arrêter et y réfléchir quelques minutes pour avoir le plaisir de prendre la mesure de cette complexité… de l’INCONCEVABLE nature de la Nature.


    Le texte est adapté de cette vidéo de Richard Feynman, physicien de génie et grand vulgarisateur. Si vous êtes anglophone, vous devez absolument la regarder.

    A savoir

    Des ondes les plus courtes aux ondes les plus longues : Rayons gamma, rayons X, Ultraviolet, lumière visible, infrarouge, micro-ondes, radio (plus les ondes sont courtes, plus leur fréquence est élevée).

    Nos yeux voient seulement les ondes qui sont comprises entre 390 et 750 nm (approximativement). C’est une fraction tellement infime du spectre électromagnétique qu’il est difficile de se l’imaginer.

    Image du spectre électromagnétique : Astro-Canada

     

    3 réponses à “La vision : un miracle de la Nature” Icône RSS

    • C’est pour cela qu’il faut l’entretenir 🙂

    • C’est vrai que Feynman avait le don de fasciner son auditoire et de soulever sa curiosité scientifique!

      Pensez-y: que faut-il pour que notre vision forme des images nettes à partir de l’interpénétration des ondes innombrables et provenant de toutes les directions dont fait mention Feynman?

      Au moins 2 conditions sont essentielles: les ondes doivent se mélanger tout en gardant leur «individualité» et la lentille de l’oeil doit «ordonnancer» les ondes selon leur lieu de provenance.

    • En un mot : FASCINANT.
      Nous ne sommes même pas capable de reproduire la même qualité de réception d’image et de focus sur nos appareils modernes même en ayant connaissance de toutes les composantes.
      Aussi bornés sommes-nous n’est-il pas là un appel à la réflexion sur nos « réelles origines »?
      Dieu nous laisse sûrement des signes par ci par là mais nous n’y voyons que ce que nous désirons.
      Libre à chacun de suivre sa propre réflexion bien évidemment, mais je me laisserai séduire par l’intervention divine.
      Était-ce Feynman qui fascinait ou sa parole révélatrice sur la nature et tout ce qui la compose?
      La découverte fascine, et la science aussi car la curiosité est ancrée en l’homme comme une prédisposition « naturelle ».
      Beau cadeau! Non?!


    Laisser une réponse