Nullius In Verba
  • Spectromètre magnétique alpha 2 : pour lever le voile sur les mystères de l’Univers (antimatière et matière noire)

    Posté le 29 avril 2011

    L’Alpha Magnetic Spectrometer 2 (spectromètre magnétique alpha) ou AMS-02 est un détecteur de particules utilisant une technologie de pointe. Il sera installé sur la Station Spatiale Internationale par la mission STS-134 qui décollera à bord de la navette Endeavour.

    AMS-02 est le fruit d’une coopération internationale composé de 60 instituts provenant de 16 pays (Etats-Unis, Italie, Taiwan, Allemagne, Suisse, Espagne, France, Russie, Chine, Corée du Sud, Danemark, Finlande, Pays-Bas, Portugal, Mexique et Roumanie) organisée sous le contrôle du Department of Energy.

    Antimatière

    Des données expérimentales indiquent que notre galaxie est constituée de matière. Cependant, il y a plus de 100 000 millions de galaxies dans l’Univers et la théorie du Big Bang sur l’origine de l’Univers requiert une quantité égale de matière et d’antimatière. S’il y a ou non une quantité significative d’antimatière est l’une des questions fondamentales sur l’origine et la nature de l’Univers.

    Matière noire

    La matière visible de l’Univers représente moins de 5% de sa masse totale d’après de nombreuses observations. Les 95% restants sont la matière noire (estimée à 20%) et l’énergie noire (75%) dont la nature reste inconnue.

    La matière noire serait peut-être composée de neutralinos. Si les neutralinos existent, ils devraient entrer en collision les uns avec les autres et dégager un excès de particules chargées qui pourront être détectées par l’AMS-02. Tout pic de positrons, anti-protons ou de flux gamma pourrait signaler la présence de neutralinos ou d’autres particules composant la matière noire.

    Une toute nouvelle forme de matière, les strangelets

    6 types de quarks (Up, Down, Charm, Strange, Top et Bottom) ont été trouvés expérimentalement. Cependant, toute la matière présente sur Terre est constituée de seulement 2 types de quarks (Up et Down). Savoir s’il existe de la matière constituée de 3 quarks (Up, Down et Strange) est une question fondamentale. Cette matière est appelée Strangelets. Les Strangelets peuvent avoir une masse très importante et des rapports charge/masse très faibles. Ce serait une forme de matière complètement nouvelle. AMS fournira une réponse définitive sur l’existence de cette matière.

    Le rayonnement cosmique est un obstacle important aux vols spatiaux habités vers Mars. Des mesures précises de l’environnement de rayonnement cosmique est nécessaire pour planifier des mesures de protection appropriées. La plupart des études sur les rayons cosmiques (astroparticules) sont faites par des satellites-ballons qui ont des temps de vol mesurés en jours. Ces études ont montré des variations significatives. AMS-02 sera opérationnel sur la Station Spatiale Internationale pour une mission de 3 ans, récoltant d’une immense quantité de données précises qui permettront des mesures des variations à long terme des flux de rayons cosmiques sur une large gamme d’énergies allant jusqu’à 100 millions de TeV. Après ces 3 ans, AMS-02 pourra continuer à fournir des mesures du rayonnement cosmique.

    AMS-02 est un projet du prix Nobel Samuel Ting. Si tout se passe bien, cela pourrait lui valoir un 2e prix Nobel.

    Source : NASA


    1 Trackbacks / Pingbacks

    Laisser une réponse