Nullius In Verba
  • Swift : l’observatoire spatial dédié à l’étude des sursauts gamma

    Posté le 30 mai 2011

    Swift (qui signifie « rapide ») est un observatoire spatial « multi longueurs d’ondes » dédié à l’étude des sursauts gamma. Ses 3 instruments travaillent de concert pour observer les sursauts gamma et les lueurs résiduelles dans le domaine des rayons gamma, rayons X, ultraviolet et optique.

    Les principaux objectifs de mission de Swift sont :
    – Déterminer l’origine des sursauts gamma
    – Classifier les sursauts gamma et rechercher de nouveaux types
    – Déterminer comment les flashs évoluent et interagissent avec l’environnement
    – Utiliser les sursauts gamma pour étudier l’Univers primordial
    – Effectuer le premier sondage à rayons X durs du ciel

    Swift découvre approximativement 100 flashs gamma par an.
    Le Burst Alert Telescope (BAT) détecte les sursauts gamma et détermine précisément leur position dans le ciel. Swift transmet ensuite aux observatoires situés sur Terre une estimation de position de 3 minutes d’arc dans les 20 secondes qui suivent la détection. Il se repositionne ensuite rapidement (dans les 90 secondes) pour mettre la zone du flash en vue de ses 2 autres télescopes XRT (rayons X) et UVOT (ultraviolet/optique) afin observer la lueur résiduelle.

    Lire la suite de cette entrée »

  • DeconGel : un produit de décontamination radioactive très efficace utilisé par les autorités japonaises

    Posté le 28 mai 2011

    Depuis le tremblement de terre, le tsunami et les problèmes liés à la centrale nucléaire de Fukushima au Japon, les équipes de nettoyage luttent pour décontaminer la zone. En général, ce type de travail est réalisé grâce à des moyens low-tech : du savon, de l’eau, des brosses etc.

    Les responsables japonais ont connu Decongel par l’intermédiaire de Cham Dallas, un expert en atténuation de rayonnement qui dirige l’Institute for Health Management and Mass Destruction Defense de l’Université de Georgie : après le tremblement de terre, Cham Dallas s’est rendu au Japon pour travailler au nettoyage massif. Il a convaincu CBI Polymers, la société qui commercialise DeconGel, de faire don de son produit

    L’entrepreneur Hawaiien Hank Wuh, créateur de CBI Polymers, a fait don de 100 conteneurs de 5 gallons (19 litres) de son produit de décontamination radioactive. Les autorités japonaises utilisent ce nettoyant sur tout type de surface qui vont des allées en béton, aux parkings, écoles et commerces de détails, à la fois à l’intérieur et à l’extérieur de la zone d’exclusion.

    DeconGel se présente sous la forme d’un liquide qui peut être brossé ou pulvérisé sur les surfaces contaminées. Il sèche et forme un gel qui encapsule les résidus de déchets radioactifs ou autres matières dangereuses comme les PCB, le béryllium, le mercure et le chrome. Le gel peut ensuite être décollé, roulé et jeté.

    La découverte de DeconGel était accidentelle. Wuh est le PDG de Skai Ventures, une société de capital-risque basée à Hawaï. Un soir de 2006 les chercheurs travaillaient sur un gel qui a coulé sur le sol. Lorsqu’ils l’ont décollé le lendemain matin, le sol était « absolument intacte, complètement propre et blanc » se rappelle Wuh. Ils ont essayé de frotter la zone environnante pour voir si l’on pouvait obtenir la même chose mais ça n’était pas le cas.

    Des années de recherche et de développement ont transformé cette flaque de substance gluante en ce qui est devenu DeconGel.
    Lire la suite de cette entrée »

  • Rover Martien Spirit – La NASA met un terme aux tentatives de contact avec le petit robot

    Posté le 28 mai 2011

    La NASA met fin à ses tentatives de reprendre contact avec le petit rover martien Spirit dont la dernière communication date du 22 mars 2010.

    Les tentatives de communication des 10 derniers mois ont exploré la possibilité que Spirit pourrait se réveiller grâce à l’augmentation d’énergie solaire disponible après un hiver martien rigoureux. Avec une énergie insuffisante pour faire fonctionner ses radiateurs de survie, le rover a probablement supporté l’année dernière des températures internes plus froides que lors des 6 années précédentes de son séjour sur Mars. Plusieurs composants et connexions critiques ont pu être endommagées par le froid.

    Les évaluations des ingénieurs au cours des derniers mois ont montré une très faible probabilité de rétablir une communication avec Spirit. Les moyens de communication utilisés par la mission Spirit (le Deep Space Network de la NASA ainsi que 2 satellites qui relayaient les communications) doivent maintenant servir à préparer la mission Mars Science Laboratory (rover Curiosity) dont le lancement est prévu pour la fin de l’année.

    Bien que les ingénieurs ne croient plus à une possibilité réaliste d’un contact avec Spirit, le Deep Space Network pourrait tout de même, et de manière occasionnelle, servir à écouter des signaux éventuels de Spirit lorsque le calendrier le permettra.
    Lire la suite de cette entrée »

  • Le sursaut gamma le plus lointain de l’Univers

    Posté le 27 mai 2011

    Le 29 avril 2009, un flash de rayons gamma de 5 secondes qui provenait de la constellation Canes Venatici (chiens de chasse) a déclenché le « Burst Alert Telescope » de l’observatoire spatial Swift. Ce sursaut gamma (GRB 090429B) annonçait la mort d’une étoile d’environ 30 fois la masse de notre Soleil et la naissance probable d’un trou noir.

    « Cette explosion s’est produite à la frontière cosmique, parmi les premières étoiles à s’être formées dans notre Univers » explique Neil Gehrels (Goddard Space Flight Center).

    Parce que la lumière se déplace à une vitesse finie, le fait de regarder toujours plus loin dans l’Univers signifie regarder dans le passé. GRB 090429B nous donne donc un aperçu de l’Univers tel qu’il était il y a 13,14 milliards d’années.

    Après 2 ans d’analyse minutieuse, les astronomes qui ont étudié la lueur résiduelle de l’explosion disent être confiants sur le fait qu’elle soit bien la plus lointaine jamais identifiée. A une distance de 13,14 milliards d’années-lumière ce sursaut gamma est un candidat idéal au titre d’objet le plus distant de l’Univers.


    GRB 090429B vu du télescope à rayons X de Swift qui a imagé le flash moins de 107 secondes après le déclenchement du sursaut gamma // Crédit image : NASA / Swift / Stefan Immler
    Lire la suite de cette entrée »

  • Pluie cosmique de cristaux

    Posté le 26 mai 2011

    Les détecteurs infrarouge du télescope spatial Spitzer ont repéré une pluie de cristaux autour de l’étoile embryonnaire HOPS-68 qui se trouve dans la constellation d’Orion.

    Ces cristaux de couleur verte sont présents sous forme de forstérite. Ils appartiennent à la famille des olivines (minéraux du groupe des silicates) que l’on peut trouver dans la pierre de péridot, sur les plages de sable vert de Hawaii et dans les galaxies lointaines. Les missions Stardust et Deep Impact de la NASA ont toutes deux détecté ces cristaux dans leurs études rapprochées des comètes.

    Lire la suite de cette entrée »