Espace-temps : la sonde Gravity Probe B confirme 2 théories d’Einstein

La sonde Gravity Probe B (GP-B) de la NASA a confirmé 2 prédictions clé dérivées de la théorie de la relativité générale d’Einstein.

L’expérience, lancée en 2004, utilise 4 gyroscopes ultra précis pour mesurer un hypothétique effet géodétique, la déformation de l’espace et du temps autour d’un corps gravitationnel, et la quantité d’Espace-temps qu’il entraine avec lui lors de sa rotation.

GP-B, en orbite polaire autour de la Terre, a analysé ces effets en pointant vers une seule étoile : IM Pegasi (constellation de Pégase). Si la gravité n’affectait pas l’Espace et le Temps, les gyroscopes de GP-B pointeraient toujours vers la même direction. Mais, en confirmation des théories d’Einstein, les gyroscopes ont expérimenté des changements infimes dans la direction de leur rotation, alors que la gravité de la Terre les attirait.

Le projet GP-B est très ancien. Le financement initial de la NASA visant à développer un test de la relativité générale utilisant un gyroscope date de l’automne 1963. Des décennies de développement ont conduit à des technologies permettant de contrôler l’impact des perturbations de l’environnement sur la sonde telles que la trainée aérodynamique, les champs magnétiques et les variations thermiques.

GP-B a terminé ses opérations de collecte de données en décembre 2010. Les résultats ont été publiés dans le journal Physical Review Letters

Les rotors des gyroscopes de GP-B sont les sphères les plus parfaites jamais conçues par l’homme.

En 2004, ces sphères faites de quartz et de silicium, d’un diamètre de 1,5″ (3,81cm), ont été listées dans la base de données du livre Guinness des records.

Source : NASA



1 commentaire sur “Espace-temps : la sonde Gravity Probe B confirme 2 théories d’Einstein”

  1. Ping : Podcast science 36 – l’énergie noire

Laisser un commentaire