Nullius In Verba
  • Les fluctuations du vide en physique quantique (Energie du Point Zero et Effet Casimir)

    Posté le 12 mai 2011

    Energie du point zéro

    L’énergie du point zéro (Zero Point Energy, ZPE), ou énergie de fluctuation du vide, sont des termes utilisés pour décrire les oscillations électromagnétiques aléatoires qui restent dans le vide après que toute autre énergie ait été éliminée.

    Si vous enlevez toute l’énergie de l’Espace, que vous retirez toute la matière, toute la chaleur, toute la lumière… TOUT, vous vous apercevrez qu’il reste encore de l’énergie. Une des manières d’expliquer ça est le principe d’incertitude de la physique quantique qui implique qu’il est impossible d’avoir une énergie égale à zéro.

    Cela vaut aussi pour les ondes lumineuses. Pour chaque couleur de lumière possible, comprenant toutes celles que l’on ne peut pas voir, il y a une quantité non nulle de cette lumière. Additionnez toute l’énergie de ces différentes fréquences de lumière et la quantité d’énergie dans un espace donné est énorme : elle va de 10^36 à 10^70 Joules/m3

    En termes simples, il a été dit qu’il y a suffisamment d’énergie dans le volume d’une tasse de café pour faire bouillir les océans de la Terre. Pendant un temps beaucoup ont pensé que ce concept était trop difficile à avaler mais il est plus largement accepté aujourd’hui.

    Quelles sont les preuves de son existence ?

    Prédite pour la première fois en 1948, l’énergie du vide a été reliée à un certain nombre d’observations expérimentales. Parmi ces exemples, l’effet Casimir, les forces de Van der Waal, le décalage de Lamb-Retherford, les explications du spectre de rayonnement de corps noir de Planck, la stabilité de l’état fondamental de l’atome d’hydrogène contre les désintégrations radiatives, et l’effet des cavités à inhiber ou améliorer l’émission spontanée par des atomes excités.

    Effet Casimir

    La preuve la plus directe de l’énergie du vide est l’effet Casimir. Rapprochez suffisamment 2 plaques métalliques et cette énergie du vide les poussera l’une contre l’autre. Ce phénomène est du au fait que certaines ondes lumineuses sont trop grandes pour se loger entre les plaques et sont bloquées à l’extérieur. Au bout du compte il y a plus d’ondes qui rebondissent à l’extérieur qu’à l’intérieur des plaques. Les plaques sont donc poussées l’une contre l’autre par cette différence de pression. Cet effet a été démontré expérimentalement.

    Mais il est peu probable que l’on puisse utiliser cette énergie.

    D’après NASA Glenn Research Center

     

    4 réponses à “Les fluctuations du vide en physique quantique (Energie du Point Zero et Effet Casimir)” Icône RSS

    • intéressant de voir ça sur le site de la NASA, jusqu’ici je ne l’avais vu qu’en SF ou sur des sites d’illuminés…

      Je ne sais pas d’où vient l’estimation « 10^36 à 10^70 Joules/m3 » , je note juste une marge d’erreur de 34 ordres de grandeur 😀

      http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89nergie_du_vide#.C3.89nergie_du_vide_et_fantasmes :

      La densité moyenne d’énergie du vide étant nulle, ou au mieux très faible, cette loi implique que les tentatives d’extraire l’énergie du vide se feront toujours, pour des raisons fondamentales, à bilan énergétique négatif et au mieux nul.

    • Ce que notre mental nous dit actuellement n’est que temporelle , cher Dr GOulo .

      Ce qui est dingue chez les humains, c’est que chaque époque le dogme mène la barque, mais ca permet initié les masses..

      La connaissance sans la sagesse est
      destructrice, pensez par vous même mon cher amis

      ^

    • Toutes les nouvelles idées passent par trois phases:

      1) Cela ne peut pas être fait
      2) Cela peut probablement être fait, mais ça n’en vaut pas la peine
      3) Je savais depuis le début que c’était une bonne idée !

      [Arthur C Clarke]

    • Je vous recommande l’INREES et la revue Inexploré;


    3 Trackbacks / Pingbacks

    Laisser une réponse