Nullius In Verba
  • Nature de l’Espace-Temps : Une découverte qui pourrait bouleverser la physique moderne

    Posté le 30 juin 2011

    L’observatoire spatial Integral (ESA), qui est dédié aux rayons gamma, a fourni des résultats qui montrent que la nature quantique de l’Espace-temps se révèlerait à une échelle beaucoup plus petite que ce que l’on pensait.

    La théorie de la relativité générale d’Einstein décrit l’Espace-temps comme étant continu et lisse et alors que la théorie quantique le décrit comme étant discret (constituté d’unités discrètes) et agité. Le but de la gravité quantique est d’unifier ces 2 théories en une théorie du tout.

    Selon des calculs, les quanta (les plus petites unités de matière ou d’énergie) de l’Espace-temps auraient une incidence sur la manière dont les rayons gamma se propagent dans l’Espace. Ils font tourner les rayons lumineux, changeant ainsi la direction dans laquelle ils oscillent, une propriété appelée polarisation. Les rayons gamma de haute énergie devraient être plus affectés que ceux de plus faible énergie et la différence dans la polarisation peut alors servir à estimer la taille de ces quanta.

    Philippe Laurent du CEA Saclay et ses collaborateurs ont utilisé les données de l’instrument IBIS de l’observatoire Integral pour rechercher cette différence de polarisation dans les rayons gamma émis lors de l’un des sursauts gamma les plus puissants jamais observé : le sursaut gamma GRB 041219A qui a été observé le 19 décembre 2004 était si puissant que Integral a pu mesurer précisément la polarisation de ses rayons gamma. Mais aucune différence de polarisation n’a été détectée.

    Le sursaut gamma GRB 041219A s’est produit à une distance estimée à 300 millions d’années-lumière (au minimum). En principe, les effets dûs aux quanta devraient s’accumuler en un signal détectable en parcourant cette très grande distance. Le fait que rien n’ait été détecté indique que les quanta doivent être beaucoup plus petits que prévu.

    Des théories suggèrent que la nature quantique de l’espace-temps devrait se manifester à l’échelle de Planck (10-35m). Cependant, les observations de Integral qui sont environ 10 000 fois plus précises que les précédentes montrent que la granularité de l’Espace-temps devrait se situer à une échelle de 10-48m ou moins.

    « C’est un résultat très important en physique fondamentale et il exclura certaines théories des cordes et théories de gravitation quantique à boucles » a déclaré le Philippe Laurent.

    Via Physorg – Source : ESA

  • Evacuation des astronautes de la Station Spatiale suite à une approche dangereuse de débris

    Posté le 29 juin 2011

    Mardi 28 juin à 8:08am ET [14h08 heure française] un débris est passé à environ 250 mètres de la Station Spatiale Internationale.

    Au moment où le débris a été détecté « il était trop tard pour effectuer une manoeuvre d’évitement ». La NASA a donc ordonné aux 6 membres de l’équipage de « s’abriter sur place ». A environ 7:30am ET [13h30], les 6 astronautes sont montés dans les 2 capsules Soyuz (TMA-21 et TMA-02M) de la Station Spatiale. La NASA a déterminé que ce débris s’approcherait au plus près de la Station à 8:08am ET [14h08]. 3 minutes plus tard, à 8:11am ET, les astronautes ont été autorisés à sortir des capsules.

    Joshua Buck, porte-parole de la NASA, a décrit ce débris comme étant un « objet inconnu de taille inconnue »

    Source : CNN
    Photo d’illustration : Soyuz TMA-7

  • Un homme combat un dragon au coeur de la nébuleuse d’Orion

    Posté le 28 juin 2011

    Regardez cette image de la nébuleuse d’Orion. Vous voyez le Dragon sur la gauche qui crache son feu sur l’homme qui est à droite ? Des régions ont été masquées et l’image contrastée pour bien faire ressortir la scène mais il s’agit bien de la nébuleuse d’Orion (M42). L’image originale a été prise par le télescope Hubble en 2006.

    Le fait d’identifier des formes connues dans des formes vagues comme par exemple voir des visages dans les nuages, est un phénomène appelé paréidolie.

    Via Bad Astronomy – Source : Reddit

  • Un F/A-18 teste le radar d’atterrissage de la mission Mars Science Laboratory

    Posté le 28 juin 2011

    Le haut désert de Californie a souvent servi de terrain d’entraînement pour tester les technologies utilisées pour les missions vers Mars. C’est une fois de plus le cas avec une série de vols d’un F/A-18 pour tester le radar d’atterrissage de la mission Mars Science Laboratory.

    Le F/A-18 doit s’élever jusqu’à 12 000 mètres d’altitude pour ensuite faire une série de plongeons à des angles de 40 à 90 degrés pour simuler ce que le radar verra lorsque le vaisseau fera sa descente en parachute à travers l’atmosphère martienne. Le F/A-18 se redresse lorsqu’il atteint l’altitude de 1500 mètres.

    Les données récoltées grâce à ces vols seront utilisées pour ajuster le logiciel du radar d’atterrissage, pour s’assurer qu’il soit calibré de la manière la plus précise possible.

    Lire la suite de cette entrée »

  • La première image TV de Mars : un coloriage

    Posté le 27 juin 2011

    Une machine de traduction de données en temps réel a converti les données d’une image de Mariner 4 en nombres imprimées sur une feuille de papier. Trop anxieux pour attendre que l’image finale soit traitée, les employés de la section communication du JPL de la NASA ont attaché ces feuilles de papier les unes aux autres sur un tableau pour ensuite les colorier à la main en fonction des couleurs attribuées à chaque nombre.

    L’image complète a été présentée à William H. Pickering, directeur du Jet Propulsion Laboratory.

    Lire la suite de cette entrée »