Nullius In Verba
  • Les neutrinos voyageraient plus vite que la lumière

    Posté le 22 septembre 2011

    Une expérience italienne a apporté des preuves que les neutrinos peuvent voyager plus vite que la lumière. Si cela s’avérait exact, cela remettrait en cause une des règles les plus fondamentales de la physique moderne : que rien ne peut voyager plus vite que 299 792 458 mètres par seconde.

    L’expérience OPERA (Oscillation Project with Emulsion-tRacking Apparatus) se situe à 1400 mètres de profondeur sous le Gran Sasso National Laboratory italien. Elle a été conçu pour étudier les faisceaux de neutrinos en provenance du CERN, situé à 730 Km de là à Genève.

    Les neutrinos sont des particules fondamentales électriquement neutres, ayant une masse extrêmement faible et n’interagissant que très peu avec la matière. On les trouve tout autour de nous. Le Soleil les produit en si grande quantité que des milliards de neutrinos nous traversent chaque seconde.

    Les neutrinos, tels que détectés par OPERA, sont arrivés 60 nanosecondes plus rapidement qu’ils ne l’auraient fait à la vitesse de la lumière. « Nous sommes sous le choc » a déclaré Antonio Ereditato, physicien de l’Université de Berne (Suisse) et porte-parole de l’expérience OPERA.

    « Nous sommes sous le choc » a déclaré Antonio Ereditato, physicien de l’Université de Berne (Suisse) et porte-parole de l’expérience OPERA. Les chercheurs affirment avoir mesuré la distance entre le CERN et le laboratoire à 20 centimètres près. Ils peuvent mesurer le temps du voyage à 10 nanosecondes près et ont vu l’effet se reproduire dans plus de 16 000 évènements mesurés au cours des 2 dernières années. Le groupe présentera ses résultats demain au CERN et une prépublication sera postée sur ArXiv.org

    En 2007, un effet similaire avait déjà été détecté, mais avec un niveau de confiance beaucoup plus faible, par l’expérience MINOS (Main Injector Neutrino Oscillation Search) qui a vu des neutrinos en provenance du Fermilab (Illinois) arriver avec une légère avance. A l’époque l’équipe de MINOS a minimisé le résultat en partie à cause de la trop grande incertitude sur la position exacte du détecteur, explique Jenny Thomas, porte-parole de l’expérience.

    Si MINOS confirmait les résultats de OPERA, les conséquences seraient énormes. « Si vous abandonnez la vitesse de la lumière, la construction de la relativité restreinte ne tient plus » a déclaré Antonino Zichichi, physicien théoricien et professeur de physique à l’Université de Bologne. Il ajoute que les neutrinos détectés par OPERA pourraient peut-être passer à travers des dimensions supplémentaires de l’Espace telles que prédites par des théories comme la théorie des cordes.

    John Ellis, un physicien théoricien du CERN, qui a déclaré « Si c’est vrai, alors c’est vraiment extraordinaire » reste sceptique. De nombreuses expériences ont déjà cherché des particules voyageant plus vite que la lumière mais sont repartis bredouilles. Le plus troublant pour OPERA est une analyse faite sur les neutrinos provenant de la supernova 1987a. Si la vitesse des neutrinos détectés par OPERA est atteignable par tous les neutrinos, alors ceux provenant de cette supernova auraient dû être détectés des années avant le flash lumineux. Mais au lieu de ça ils sont arrivés à quelques heures d’intervalle. « C’est difficile à réconcilier avec ce que voit OPERA ».

    D’après Nature

     

    5 réponses à “Les neutrinos voyageraient plus vite que la lumière” Icône RSS

    • Louis d'Hendecourt

      Bon, comme d’habitude une super « news » dont la prépublication n’est pas encore soumise, sera publiée sur ArXiv.org sans être référée. Après la fusion froide, et un médicament sur le SIDA, il est plus facile de faire de l’esbrouffe que de la science.

    • Bien d’accord avec Louis l’Hendecourt. Il s’agit probablement d’une sorte d’illusion quantique. On peut imaginer une onde dont le front irait à la vitesse de la lumière et dont le « cul » se rapprocherait du front. On aurait ainsi statistiquement l’impression que les neutrinos sont allés plus vite que la lumière en moyenne, mais sans qu’aucune information ne puisse être transmise à une vitesse supraluminique, ne contredisant donc en rien la relativité restreinte.

      Spéculer sur des « univers parallèles » avant d’envisager des hypothèses simples, c’est faire du spectacle. Le péquin de base est tout content de croire que les théories classiques dont il ne comprend rien vont être remplacées par d’autres théories auxquelles il ne comprendra rien.

      Le péquin en question semble disposé à abandonner le principe de causalité avec une légèreté qui m’étonnera toujours. Si l’on se permet une objection, on nous réplique qu’on a l’esprit étriqué.

    • @David Il ne faut écarter aucune hypothèse. L’explication n’est pas simple : si elle l’était on saurait déjà de quoi il s’agit. Et Antonino Zichichi ne parle pas d’Univers parallèles mais de dimensions supplémentaires.

    • Une explication du genre de celle que je propose (et que je pourrais toujours raconter de façon alambiquée s’il le fallait) a le mérite d’être compatible avec l’avance de trois heures des neutrinos sur les photons (en provenance d’une supernova) observée en 1987. Avec la vitesse calculée par Opéra, et une interprétation naïve, ils auraient eu une avance beaucoup plus importante.

      A mon avis, les physiciens du Cern se doutent bien qu’aucune information en s’est propagée plus vite que la lumière. Mais ils sont entrés dans la science-spectacle, pour avoir des crédits. Là encore: je vais à l’explication la plus simple. Trop est vain quand peu suffit.

      Est-ce que tout le monde mesure bien que si l’on transmettait une information plus vite que la lumière, cela signifierait qu’on lui fait remonter le temps ? Si c’était le cas, alors qu’importe que je dise des conneries: je reviendrai les effacer juste après qu’elles ont été écrites.

    • Oui, tout le monde mesure bien que théoriquement, aller plus vite que la lumière c’est remonter dans le temps : en tous cas c’est ce que j’ai déduit quand j’ai vu toutes les blagues qui circulaient sur le Web anglophone après l’annonce 🙂

      Je ne pense pas non plus que les neutrinos aient franchi la vitesse de la lumière


    1 Trackbacks / Pingbacks

    Laisser une réponse