Nullius In Verba
  • Boson de Higgs – La quête arrive à son terme

    Posté le 27 novembre 2011

    Une des manières d’expliquer pourquoi les particules ont une masse est de postuler l’existence d’un champ qui remplirait l’Espace. La masse serait déterminée par le niveau d’interaction des particules avec ce champ, appelé champ de Higgs. Plus l’interaction d’une particule avec ce champ est importante, plus elle est massive.

    Est-ce que le boson de Higgs, la particule porteuse d’interaction avec le champ de Higg, existe ou pas ? On ne le sait toujours pas.

    Le Modèle Standard de la Physique des particules nous indique combien d’évènements contenant le Boson de Higgs nous devrions observer mais il ne prédit pas sa masse exacte, ce qui ne facilite pas sa découverte.

    Comment fait-on pour essayer de le détecter ? En observant sa signature. Sa signature c’est la manière dont, théoriquement, il devrait se désintégrer en d’autres particules. Les nouveaux résultats combinent 8 études des désintégrations prédites du Boson de Higgs et utilisent les données expérimentales collectées jusqu’au mois de juillet dernier.

    Les physiciens ont déjà exploré une grande partie de la gamme d’énergie où le boson de Higgs devrait se trouver. La zone située entre 141 et 476 GeV a été exclue (avec un niveau de confiance de 95%). Etant donné la quantité de données reccueillies et les sensibilités des différents modes de recherche, les physiciens s’attendaient à pouvoir exclure une gamme de masse encore plus large (entre 125 et 500 GeV), mais de petits excès pouvant résulter de fluctuations statistiques ou de la présence d’une particule cachée a réduit la gamme des masses pouvant être exclues.

    La quête du Boson de Higgs arrive bientôt à son terme. Il doit probablement se trouver dans la zone située entre 114 et 141 GeV. Les données récoltées cette année devraient permettre d’obtenir une réponse qui pourra être annoncée officiellement l’année prochaine.

    Source : Quantum Diaries et Symmetry Breaking


    1 Trackbacks / Pingbacks

    Laisser une réponse