Nullius In Verba
  • Planck a terminé son observation du fond diffus cosmologique

    Posté le 21 janvier 2012

    Le satellite Planck, qui avait pour objectif de réaliser au moins 2 observations complètes du fond diffus cosmologique, en a réalisé 5 depuis son lancement le 14 mai 2009.

    Le fond diffus cosmologique (ou CMB pour Cosmic Microwave Background radiation), appelé également rayonnement fossile, est le vestige du rayonnement libéré environ 380 000 ans après le Big Bang. Sa température est d’environ 2,725°K.

    Le 14 janvier dernier, l’instrument HFI (High Frequency Instrument) s’est retrouvé à court de liquide de refroidissement, mettant un terme à sa capacité d’observation du CMB. Planck tire donc en quelque sorte sa révérence même si le LFI (Low Frequency Instrument), qui fonctionne à des températures plus élevées, continuera à sonder le ciel pendant une bonne partie de l’année 2012.

    Les premiers résultats de Planck avaient été annoncés l’année dernière et d’autres sont attendus le mois prochain. Mais ceux concernant le rayonnement fossile n’arriveront pas avant début 2013 (données des 15,5 premiers mois) et 2014 (données complètes).

    Malgré les 2 précédentes cartes du CMB obtenues grâce aux satellites COBE et WMAP, il y a encore des incertitudes sur ce qui s’est réellement produit pendant le Big Bang. L’analyse des données de Planck permetta d’avoir une idée plus précise de se qui s’est réellement passé.

    Source : ESA

    Le CMB vu par le satellite COBE

    Le satellite COBE (COsmic Background Explorer) a été lancé le 18 novembre 1989. Les résultats ont été annoncé officiellement le 23 avril 1992

    Le CMB vu par le satellite WMAP

    Le satellite WMAP (Wilkinson Microwave Anisotropy Probe) a été lancé le 30 juin 2001. Les résultats officiels ont été annoncés le 11 février 2003 (1 an de données), le 17 mars 2006 (3 ans de données), le 28 février 2008 (5 ans de données) et le 26 janvier 2010 (7 ans de données)


    2 Trackbacks / Pingbacks

    Laisser une réponse