Nullius In Verba
  • La tempête de rayonnement solaire la plus intense depuis 2005

    Posté le 24 janvier 2012

    Dans la nuit du 22 au 23 janvier, une éruption solaire de classe M8,7 a provoqué une éjection de masse coronale qui a été propulsée dans l’Espace en direction de la Terre.

    Cette éjection de masse coronale était accompagnée de protons énergétiques connus sous le nom de « particules énergétiques solaires » qui ont déclenché la tempête de rayonnement solaire la plus intense depuis septembre 2005 selon la NOAA.


    Sur cette vidéo de SOHO qui montre l’activité solaire du 19 janvier au 23 janvier, on voit l’éjection de masse coronale. Les interférences à la fin de la vidéo sont dûes aux particules énergétiques solaires.

    Les modèles du Goddard Space Weather Center de la NASA prédisent que cette éjection de masse coronale se déplace à une vitesse de presque 2253 km/s et pourrait atteindre la magnétosphère de la Terre dès demain à 15h (plus ou moins 7 heures) avec la possibilité qu’elle déclenche des aurores boréales à des latitudes inférieures à la normale

    Une éjection de masse coronale du 19 janvier nous a déjà offert un superbe spectacle d’aurores boréales le 22 janvier.

    [Mise à jour]

    L’éjection de masse coronale est entrée en collision avec le champ magnétique terrestre peu après 10 am ET (16h heure française) le 24 janvier. L’afflux de particules de l’éjection de masse coronale a amplifié la tempête de rayonnement solaire à tel point qu’elle est maintenant considérée comme la plus intense depuis Octobre 2003. Le Space Weather Prediction Center de la NOAA l’a classé en « puissante » ou S3 (S5 étant le niveau le plus élevé).

    Les tempêtes de rayonnement solaire peuvent affecter les opérations satellite et la propoagation des ondes courtes mais ne peuvent pas nuire aux êtres humains.

    Source : NASA

    Laisser une réponse