Nullius In Verba
  • Le télescope spatial Spitzer vient de découvrir des Buckyballs sous forme solide

    Posté le 22 février 2012

    Des astronomes utilisant les données du télescope spatial Spitzer viennent de détecter pour la première fois des buckyballs sous une forme solide (on en avait découvert précédemment sous forme de gaz).

    De minuscules grains de matière consistant en des buckyballs empilées ont été découverts autour d’une paire d’étoiles appelé « XX Ophiuchi », située à 6500 années-lumière de la Terre. Ils sont présents dans une quantité qui pourrait occuper le volume de 10 000 Monts Everest.

    « Ces buckyballs sont empilées comme des oranges rangées dans une caisse pour former un solide » explique Nye Evans (Université de Keele, Angleterre), auteur de la publication à paraitre dans le Monthly Notices of the Royal Astronomical Society. « Les particules que nous avons détectées sont minuscules, beaucoup plus petites que la largeur d’un cheveu, mais chacune d’entre elles pourrait contenir des millions de buckyballs »

    Les buckminsterfullerènes sont composés de 60 molécules de carbone qui forment une sphère creuse, comme un ballon de football. Leur structure inhabituelle en fait des candidats idéaux pour des applications électriques et chimiques comme la création de matériaux supraconducteurs, de médicaments, de purificateurs d’eau et d’armures.

    C’est en 2010 que Spitzer en a trouvé dans l’Espace pour la première fois. Par la suite, il en a identifié dans de nombreux environnements cosmiques. Il en a même détecté en quantités astronomiques [c’est le cas de le dire], l’équivalent de la masse de 15 Lunes, dans une galaxie proche appelée le Petit Nuage de Magellan.

    Dans tous ces cas, les molécules étaient présentes sous forme de gaz. L’identification des buckyballs solides a été possible car elles émettent de la lumière d’une manière unique, différente de celle qu’elles émettent lorsqu’elles se présentent sous forme gazeuse.

    Sur Terre, on a trouvé des buckyballs sous des formes variées. On les trouve dans la suie des bougies et dans certains types de roches tels que le minéral appelé Shungite trouvé en Russie, et la fulgurite, une roche vitreuse du Colorado qui se forme lorsque la foudre frappe le sol (fulgur signifie « foudre » en latin). Dans un tube à essai, les solides prennent la forme d’une matière visqueuse marron foncée.

    Source : JPL

    Laisser une réponse