Nullius In Verba
  • Multivers : A la recherche de traces de collisions d’Univers dans le fond diffus cosmologique

    Posté le 20 avril 2012

    La théorie du Big Bang nous explique comment l’Univers a évolué une fraction de seconde après que se produise le « Bang », mais elle ne nous explique pas ce que a provoqué ce Bang.

    Il y a maintenant une proposition concernant ce sujet : la Cosmologie inflationnaire. Elle se base sur une idée qui nous ramène à Einstein. Cette idée est que la gravitation, dans certaines circonstances, peut être une force répulsive. A l’origine de l’Univers, les conditions étaient peut-être réunies pour que la gravitation se comporte comme une force répulsive provoquant l’expansion de l’Espace.

    Lorsqu’on étudie cette théorie en détail, elle semble montrer que cet évènement n’était pas forcément unique : il y a pu y avoir plusieurs Big Bang à plusieurs endroits du cosmos, chacun donnant naissance à un Univers (c’est le multivers inflationnaire).

    Les fluctuations quantiques de l’Univers primordial se sont étendues très rapidement lors du Big Bang. Ces fluctuations, qui étaient minuscules, sont devenues visibles sur tout l’Univers. On les détecte sous forme de très faibles différences de température dans le rayonnement de fond diffus cosmologique (CMB). (Pour vous faire une idée, c’est un peu comme si vous écriviez un message en toutes petites lettres sur un ballon gonflable. Lorsque vous le gonflez, le message apparait en grosses lettres)

    Nous avons mesuré ce rayonnement vestige du Big Bang, et la manière dont les températures varient d’un point à un autre correspondent exactement aux calculs mathématiques. Ca n’est pas une preuve de l’existence de multivers mais cela permet d’être confiant sur le fait que l’on peut suivre cette voie pour aller plus loin.

    Imaginez le multivers comme un endroit où les différents Univers issus des multiples Big bang sont un peu comme les bulles d’un bain moussant. Ces Univers-bulles peuvent entrer en collision. Avec l’expansion, ces Univers-Bulles peuvent entrer en contact. Comment pouvons-nous savoir si notre Univers est déjà entré en collision avec un autre Univers ? Cet évènement aurait laissé des ondulations sur le CMB.

    Les scientifiques essayent donc de trouver des indices de ces ondulations sur le CMB.

    D’après l’intervention de Brian Greene au Boston Museum of Science le 2 mars 2011.
    Brian Greene est professeur de physique et de mathématiques à l’Université de Columbia et spécialiste de la Théorie des Cordes. Il était invité au Musée de la Science de Boston pour discuter de son dernier livre intitulé « The Hidden Reality »


    1 Trackbacks / Pingbacks

    • […] Le B A BA de la cosmologie. Qu’est-ce que l’Espace ? L’espace est-il vraiment en expansion? Multivers : A la recherche de traces de collisions d’Univers dans le fond diffus cosmologique. La cosmologie, des théories aux faits. Confirmation de l'existence et du rôle de […]

    Laisser une réponse