Nullius In Verba
  • Voyager 1 s’apprête à entrer dans l’Espace interstellaire

    Posté le 5 août 2012

    Deux des trois signes clé de changements susceptibles de se produire aux frontières de l’Espace interstellaire ont changé plus rapidement que lors des 7 précédentes années, selon de nouvelles données de la sonde Voyager 1.

    Pendant les 7 dernières années, Voyager 1 a exploré la couche externe de la bulle de particules chargées que le Soleil propulse autour de lui.

    En un jour, le 28 juillet dernier, les données du détecteur de rayons cosmiques de Voyager 1 ont montré que le niveau de rayons cosmiques de haute énergie provenant de l’extérieur de notre système solaire a augmenté de 5%. Pendant la dernière moitié de cette même journée, les niveaux de particules de plus basse énergie provenant de l’intérieur de notre système solaire a diminué de moitié. Cependant, en 3 jours, les niveaux sont presque revenus aux valeurs habituelles.

    Un 3ème signe clé est la direction du champ magnétique, et les scientifiques s’empressent d’analyser les données pour voir s’il ont changé de direction. Ils s’attendent à ce que les 3 signes clé changent lorsque Voyager 1 traversera la frontière de la dernière couche du système solaire pour se retrouver dans l’Espace interstellaire. Une analyse préliminaire des dernières données concernant le champ magnétique sont attendues au cours du mois prochain.

    Il n’est pas encore possible de dire avec certitude si Voyager 1 est bien entré ou non dans l’Espace interstellaire.

    Les niveaux de particules de rayons cosmiques de haute énergie ont augmenté pendant des années, mais plus lentement que maintenant. Le dernier sursaut de 5% a eu lieu en une semaine au mois de mai dernier. Les niveaux de particules de plus basse énergie qui proviennent de l’intérieur de notre système solaire ont lentement diminués depuis les 2 dernières années. Les scientifiques s’attendent à ce que les niveaux de ces particules s’approchent de zéro lorsque Voyager 1 se retrouvera dans l’Espace interstellaire.

    « Les augmentations et diminutions sont beaucoup plus fortes que ce que nous avons pu voir auparavant mais c’est également ce que nous avons dit au mois de mai » explique Edward Stone (scientifique du projet Voyager basé à Caltech). « Les données changent d’une manière à laquelle nous ne nous attendions pas, mais Voyager nous a toujours surpris avec de nouvelles découvertes ».

    Voyager 1, lancé le 5 septembre 1977 se trouve à 18 milliards de kilomètres du Soleil. Voyager 2, lancé le 20 août 1977 est à 15 milliards de kilomètres du Soleil.

    Les 2 sondes lancées il y a 35 ans, et fabriquées par le Jet Propulsion Laboratory de la NASA, se portent toujours bien. « Nous savons qu’elles arriveront dans l’Espace interstellaire. La question est de savoir quand » explique Suzanne Dodd, Voyager project Manager basée au JPL de Pasadena.

    Source : NASA

    Laisser une réponse