Nullius In Verba
  • Soleil : la stabilité de sa forme presque parfaitement ronde déconcerte les scientifiques

    Posté le 18 août 2012

    La rotation du Soleil à l’équateur est d’environ 28 jours. Parce qu’il n’a pas de surface solide, il devrait être légèrement aplati. Ce minuscule applatissement a été étudié avec de nombreux instruments depuis près de 50 ans pour en apprendre plus sur sa rotation, et particulièrement la rotation en dessous de sa surface. Jeff Kuhn et Isabelle School (Institute for Astronomy, Université de hawaii à Manoa), Rock Bush (Université de Stanford) et Marcelo Emilio (Universidade Estadual de Ponta Grossa, Brésil), ont utilisé l’instrument HMI (Helioseismic and Magnetic Imager) du satellite SDO pour obtenir ce qu’ils pensent être la réponse définitive (et déconcertante).

    Ils ont pu utiliser HMI pour mesurer la forme du Soleil avec une précision incroyable. Les résultats indiquent que si le Soleil était réduit à une balle d’un mètre de diamètre, son diamètre à l’équateur serait de seulement 17 millionièmes de mètres plus large que le diamètre pôle Nord à pôle Sud. Ils ont également constaté que l’applatissement solaire est remarquablement constant au fil du temps et trop peu important pour s’accorder à celui prédit à partir de sa rotation de surface. Cela suggère que d’autres forces situées sous sa surface, comme le magnétisme solaire ou des turbulences, pourraient constituer une influence plus forte que prévu.

    Kuhn, le chef d’équipe et permier auteur de l’article publié dans Science Express explique : « Pendant des années nous avons cru que les fluctuations de nos mesures nous disaient que le Soleil variait, mais ces nouveaux résultats nous disent quelque chose de différent. Alors que presque tout le reste change le long de son cycle de 11 ans, sa forme, elle, ne change pas ».

    Cette étude est soutenue par des subventions de la NASA à l’Université de Stanford et l’Université de Hawaii.

    Via PhysOrg

    Laisser une réponse