Nullius In Verba
  • Semi-conducteurs : le Graphène pourrait bientôt remplacer le Silicium

    Posté le 28 septembre 2012

    Des chercheurs norvégiens sont les premiers au monde à développer une méthode permettant de produire des semi-conducteurs à partir de graphène. Cette découverte pourrait bien révolutionner l’industrie des nouvelles technologies.

    La méthode consiste à « faire pousser » des nanofils semi-conducteurs sur du graphène. Les chercheurs ont bombardé la surface du graphène avec des atomes de gallium et des molécules d’arsenic, créant un réseau de nanofils. Le résultat est un matériau hybride d’un micromètre d’épaisseur qui agit comme un semi-conducteur.

    Les semi-conducteurs utilisés aujourd’hui sont des centaines de fois plus épais. Leur capacité à conduire l’électricité peuvent être affectée par la température, la lumière ou l’ajout d’atomes de graphène.

    Helge Weman de la Norwegian University of Science and Technology (NTNU), à l’origine de cette découverte avec le professeur Bjorn Ove Fimland, explique que les semi-conducteurs en graphène seront plus efficaces et moins chers que ceux basés sur du silicium.

    « Un matériau comprenant une base pliable qui est également transparente ouvre un monde de possibilités dontn nous avons à peine effleuré la surface. Cela pourrait entrainer une révolution dans la production de cellules solaires et de LEDs. Les fenêtres des maisons traditionnelles pourraient servir également de panneaux solaires ou d’écran de télévision. Les écrans des smartphones pourraient s’enrouler autour de votre poignet comme une montre. En bref, le potentiel est énorme »

    Les chercheurs vont maintenant commencer à créer des prototypes orientés vers des domaines d’application spécialisés. Ils ont été en contact avec des géants de l’industrie tels que Samsung et IBM. Ils espèrent pouvoir commercialiser les premiers matériaux semi-conducteurs hybrides d’ici 5 ans environ

    Via PhysOrg

    Laisser une réponse