Nullius In Verba
  • Le LHC débute sa première longue phase de maintenance

    Posté le 14 février 2013

    Le LHC a été arrêté ce matin, jeudi 14 février 2013, et commence sa première longue phase de maintenance. Au cours des prochains mois, une consolidation majeure et des travaux d’entretien seront effectués sur l’ensemble de l’accélérateur de particules. Lors du redémarrage, prévu pour 2015, le LHC pourra fonctionner à son énergie nominale de 7 TeV par faisceau (énergie de collision de 14 TeV).

    Le LHC a dépassé toutes les attentes durant ses 3 premières années, permettant d’obtenir plus de données que prévu. Les physiciens mesurent les quantités de données en unités appelées « inverse femtobarns », et au moment où les dernières collisions proton-proton ont été enregistrées en décembre, les expériences ATLAS et CMS ont enregistré chacune environ 30 inverse femtobarns dont plus de 23 sur le reste de l’année 2012.

    Pour mettre ça en perspective, l’annonce le 4 juillet 2012 de la découverte de la particule qui ressemble fortement au Boson de Higgs reposait sur l’analyse de 12 inverse femtobarns de données. Cela signifie que les physiciens ont encore énormément de données à analyser pendant cette première longue période de maintenance.

    Durant les premières semaines de l’année 2013, le LHC a collisionné des faisceaux de protons avec des faisceaux d’ions de plomb pour comprendre le comportement de la matière lors des premiers instants du Big Bang. Les 4 derniers jours, le LHC a recommencé les collisions protons-protons à une énergie réduite. Ces collisions fourniront des données permettant d’interpréter les données enregistrées lors des collisions protons contre ions de plomb.

    Source : CERN


    2 Trackbacks / Pingbacks

    Laisser une réponse