Nullius In Verba
  • Ariane 5 : animation intéractive pour comprendre une campagne de lancement

    Posté le 28 mars 2013

    Cette animation intéractive réalisée par l’équipe de l’agence Cabarey (déjà à l’origine du site ‘Trois lanceurs sur l’équateur‘) pour Arianespace vous permet de comprendre toutes les étapes d’une campagne de lancement Ariane 5, du chargement des containers avec les éléments du lanceur dans un bateau en partance du Havre jusqu’à la livraison à Kourou, l’assemblage et le lancement.

    Lire la suite de cette entrée »

  • Planck – Une carte détaillée qui nous donne de nouvelles informations sur notre Univers

    Posté le 22 mars 2013

    L’ESA a dévoilé la carte la plus détaillée du fond diffus cosmologique (CMB), résultat du sondage du télescope spatial Planck, successeur des télescopes COBE et WMAP. Cette carte se base sur les données des 15,5 premiers mois d’observation. Les données complètes seront révélées en 2014.

    Planck avait terminé son observation du fond diffus cosmologique le 14 janvier 2012.

    Les informations extraites de cette nouvelle carte fournissent une excellente confirmation du modèle standard de la cosmologie avec une précision sans précédent. Cette précision a permis de révéler certaines caractéristiques inexpliquées qui pourraient bien nécessiter une nouvelle physique pour être comprises.

    Lire la suite de cette entrée »

  • La découverte du positron

    Posté le 15 mars 2013

    Il y a 80 ans aujourd’hui, le journal Physical Review publiait un papier du physicien Carl Anderson annonçant la découverte du positron (ou positon)

    Le positron est l’antiparticule de l’électron. Les 2 particules ont une masse identique mais des charges opposées. Lorsqu’un électron et un positron intéragissent ils s’annihilent dans un sursaut d’énergie produisant 2 rayons gamma.

    Au début des années 1930, Anderson et son mentor Robert Millikan utilisaient une chambre à brouillard (ou chambre de Wilson) pour mesurer les rayons cosmiques de haute énergie.

    La cavité scellée d’une chambre à brouillard contient de la vapeur saturée, généralement de l’eau ou de l’alcool, qui se condense lors du passage de particules chargées. Cela laisse des trainées qui matérialisent la trajectoire de la particule. Les physiciens peuvent déduire la charge d’une particule en observant la manière dont elle se courbe lorsque la chambre est soumise à un champ magnétique.

    En Août 1932, Anderson photographie la trainée d’une particule de haute énergie ayant environ la même masse que l’électron mais avec une charge positive. En mesurant à la fois l’énergie perdue par la particule en traversant une plaque de plomb dans la chambre et la trainée située de l’autre côté de la plaque, il détermine une limite supérieure pour la masse de la particule. Il découvre qu’elle est du même ordre de grandeur que la masse de l’électron.

    Lire la suite de cette entrée »

  • De nouveaux résultats indiquent que la nouvelle particule découverte au CERN est un Boson de Higgs

    Posté le 14 mars 2013

    Lors d’une conférence qui s’est tenue aujourd’hui dans le cadre des Rencontres de Moriond, les collaborations ATLAS et CMS du LHC ont présenté de nouveaux résultats. Ayant analysé 2 fois et demi plus de données que ce qui était disponible lors de l’annonce faite le 4 juillet dernier, ils ont découvert que cette nouvelle particule ressemble de plus en plus au Boson de Higgs, la particule liée au mécanisme qui donne une masse aux particules élémentaires. Cependant, on ne sait toujours pas s’il s’agit du Boson de Higgs du Modèle Standard de la physique des particules ou bien du Boson de Higgs prédit dans des théories qui s’aventurent au-delà du Modèle Standard. Trouver la réponse à cette question prendra du temps.

    Le fait que ce soit ou non le Boson de Higgs est démontré par la façon dont il intéragit avec les autres particules, et ses propriétés quantiques. Par exemple, il ne doit pas avoir de spin, et, selon le Modèle Standard, sa parité (une mesure de la manière dont son image miroir se comporte) doit être positive. CMS et ATLAS ont comparé un certain nombre d’options pour le spin-parité de cette particule et celles-ci préfèrent toutes un spin 0 et une parité positive. Ceci, couplé à la mesure des intéractions de la nouvelle particule avec d’autres particules, indique fortement qu’il s’agit bien d’un Boson de Higgs.

    Pour déterminer s’il s’agit du Boson de Higgs du Modèle Standard, les collaborations ont, par exemple, à mesurer précisément la vitesse à laquelle le Boson se désintègre en d’autres particules et comparer les résultats avec les prédictions. La détection du Boson est un évènement très rare, il faut environ 1 billion (10^12) de collisions proton-proton pour chaque évènement observé. Pour caractériser tous les modes de désintégration il faudra beaucoup plus de données du LHC.

    Source : CERN

  • Une Oeuvre d’Art intéractive qui permet de Visualiser le Son

    Posté le 11 mars 2013

    Il s’agit d’une expérience sur le thème des oscillations, actuellement exposée à la Science Gallery de Dublin.

    Cette oeuvre d’Art interactive créée par Daniel Palacios est constituée d’une longue corde qui génère des ondes visuelles et sonores. Lorsque les visiteurs se déplacent autour de cette installation, cela modifie les mouvements de la corde.

    Selon le nombre de visiteurs et la manière dont ils se déplacent, la corde passera d’une ligne régulière qui n’émet pas de son lorsqu’il y a peu de monde et peu de mouvement, à des formes chaotiques et des sons irréguliers lorsqu’il y a beaucoup de monde autour.

    L’espace a une relation avec le son puisque le son est une série de compressions et décompressions qui se déplacent dans l’air. La géométrie de l’espace et les éléments qui s’y trouvent influencent les mouvements du son et donc sa perception.