Nullius In Verba
  • De nouveaux résultats indiquent que la nouvelle particule découverte au CERN est un Boson de Higgs

    Posté le 14 mars 2013

    Lors d’une conférence qui s’est tenue aujourd’hui dans le cadre des Rencontres de Moriond, les collaborations ATLAS et CMS du LHC ont présenté de nouveaux résultats. Ayant analysé 2 fois et demi plus de données que ce qui était disponible lors de l’annonce faite le 4 juillet dernier, ils ont découvert que cette nouvelle particule ressemble de plus en plus au Boson de Higgs, la particule liée au mécanisme qui donne une masse aux particules élémentaires. Cependant, on ne sait toujours pas s’il s’agit du Boson de Higgs du Modèle Standard de la physique des particules ou bien du Boson de Higgs prédit dans des théories qui s’aventurent au-delà du Modèle Standard. Trouver la réponse à cette question prendra du temps.

    Le fait que ce soit ou non le Boson de Higgs est démontré par la façon dont il intéragit avec les autres particules, et ses propriétés quantiques. Par exemple, il ne doit pas avoir de spin, et, selon le Modèle Standard, sa parité (une mesure de la manière dont son image miroir se comporte) doit être positive. CMS et ATLAS ont comparé un certain nombre d’options pour le spin-parité de cette particule et celles-ci préfèrent toutes un spin 0 et une parité positive. Ceci, couplé à la mesure des intéractions de la nouvelle particule avec d’autres particules, indique fortement qu’il s’agit bien d’un Boson de Higgs.

    Pour déterminer s’il s’agit du Boson de Higgs du Modèle Standard, les collaborations ont, par exemple, à mesurer précisément la vitesse à laquelle le Boson se désintègre en d’autres particules et comparer les résultats avec les prédictions. La détection du Boson est un évènement très rare, il faut environ 1 billion (10^12) de collisions proton-proton pour chaque évènement observé. Pour caractériser tous les modes de désintégration il faudra beaucoup plus de données du LHC.

    Source : CERN

    Laisser une réponse