Nullius In Verba
  • Neutrinos : les marginaux du Modèle Standard

    Posté le 21 mai 2013

    Neutrinos - Modèle Standard

    Pendant des années, les scientifiques pensaient que les neutrinos s’intégraient parfaitement au Modèle Standard. Mais ça n’est pas le cas. Une meilleure compréhension de ces particules étranges et insaisissables permettra aux scientifiques d’avoir une meilleure compréhension du fonctionnement de l’Univers.

    Les neutrinos sont aussi mystérieux qu’omniprésents. Ils font partie des particules les plus abondantes de l’Univers, passant à travers la matière de manière inaperçue. Des millions d’entre eux passent à travers votre corps à chaque instant. Leur masse est tellement infime que, jusqu’à maintenant, aucune expérience n’a réussi à la mesurer. Ils voyagent à une vitesse proche de celle de la lumière, tellement proche qu’un problème de connexion sur un câble de l’expérience du laboratoire Gran Sasso a conduit à la spéculation que les neutrinos seraient les seules particules à pouvoir voyager à une vitesse supérieure à celle de la lumière.

    Les physiciens ont passé beaucoup de temps à explorer les propriétés de ces particules invisibles. En 1962, ils ont découvert que les neutrinos existaient en plusieurs « saveurs ». Trois saveurs ont été identifiées jusqu’à maintenant : neutrino-électron, neutrino-muon et neutrino-tau. Une découverte étrange a également été faite : les neutrinos peuvent changer de « saveur » par un processus appelé oscillation. Ce fait surprenant constitue une véritable révolution en physique puisqu’il s’agit des premières intéractions de particules à indiquer une physique au-delà du Modèle Standard, le cadre théorique que les physiciens ont établi au cours des précédentes décennies pour expliquer les particules et leurs intéractions.

    Les scientifiques passent maintenant à la vitesse supérieure pour de nouvelles études qui les amèneront à répondre à plusieurs questions importantes :
    – Quelle est la masse des neutrinos ?
    – Les neutrinos sont-ils leurs propres anti-particules ?
    – Y a-t-il plus de 3 types de neutrinos ?
    – Les neutrinos obtiennent-ils leur masse de la même manière que les autres particules ?
    – Pourquoi y a-t-il plus de matière que d’antimatière dans l’Univers ?

    Les réponses à ces questions offrent non seulement une fenêtre sur une physique au-delà du Modèle Standard, mais peuvent également ouvrir la porte pour répondre aux questions qui remontent à l’origine de l’Univers.

    Source : Symmetry Magazine – Illustration : Sandbox Studio, Chicago

    Laisser une réponse