Nullius In Verba
  • Le Trou le plus Profond du Monde

    Posté le 18 août 2013

    Kola Superdeep BoreholeKola Superdeep Borehole (ou forage de Zapoliarny) est le résultat d’un projet de forage scientifique de l’Union Soviétique (appelé SG3) effectué à partir du 24 mai 1970 jusqu’au début des années 1990.

    Le projet avait pour but de forer aussi profondément que possible dans la croûte terrestre. Les chercheurs de l’Union soviétique voulaient pénétrer la croute supérieure de la Terre pour accéder au Moho (discontinuité de Mohorovičić) pour récupérer des échantillons de la zone où la croûte et le manteau terrestre se mêlent.

    Les russes ont dû inventer de nouvelles méthodes de forage, dont certaines se sont révélées très inventives. Mais malgré tous leurs efforts sur plusieurs décennies, ils n’ont jamais atteint leur but.

    Ce projet a cependant fourni une pléthore d’informations sur ce qui se trouve juste en-dessous de la surface et a encore une utilité scientifique aujourd’hui.

    Ce puits, qui se trouve sur la péninsule de Kola, ne peut pas être directement comparé aux autres puits dans le monde. Il est unique. Il a atteint 12 262 mètres de profondeur et mesure environ 23 cm de diamètre.


    Agrandir le plan

    La découverte la plus intéressante faite par les chercheurs est la détection d’activité biologique dans des roches vieilles de plus de 2 milliards d’années. La preuve la plus importante vient de fossiles microscopiques : les restes préservés de 24 espèces de plantes marines unicellulaires, connues sous le nom de plancton. Habituellement les fossiles peuvent se trouver dans des dépôts calcaires ou de silice mais ces microfossiles se trouvaient dans des composés organiques qui sont restés intacts malgré les pressions et températures énormes des roches environnantes.

    Le forage a dû être arrêté au début des années 1990 lorsque des températures anormalement élevées ont été rencontrées. Jusqu’à 3 km de profondeur les températures étaient conformes aux prédictions mais elles ont augmenté ensuite à un rythme plus élevé jusqu’à atteindre 180°C au fond du trou. C’était une différence radicale comparée aux 100°C attendus. La diminution de la densité des roches à partir de 4,5 km de profondeur était également inattendue. Au-delà, les roches avaient une plus grande porosité et perméabilité qui, associé aux températures élevées, a fait que la roche se comportait plus comme un plastique que comme un solide, rendant la forage presque impossible.

    D’autres records de profondeur ont été établis depuis mais, en termes de profondeur sous la surface, le Kola Superdeep Borehole détient toujours le record du monde.


    En mai 2008, un record a été établi par le puit de forage à portée étendue (ERD, Extended-Reach Drilling) BD-04A creusé par Transocean pour Maersk Oil dans le champ de pétrole Al Shaheen du Qatar. Il a été foré en 36 jours à 12 289 mètres de profondeur avec une portée horizontale de 10 902 mètres

    Le 28 janvier 2011, Exxon Neftegas, responsable du projet Sakhalin-I, a foré le puit le plus large sur l’ile russe de Sakhalin : Odoptu OP-11 a une profondeur de 12 345 mètres et un déplacement horizontal de 11 475 mètres. Exxon Neftegas a terminé ce puit en 60 jours.

    Le 27 août 2012, Exxon Neftegas a battu son propre record en terminant le puit Z-44 du champ de pétrole de Chayvo. Cet ERD a une profondeur de 12 376 mètres.

    Laisser une réponse