Nullius In Verba
  • Comète ISON : Après avoir disparu, elle ressuscite

    Posté le 29 novembre 2013

    ISON-sortie-02

    Helioviewer-ISON

    On la croyait complètement disparue quand, hier soir, on l’a aperçue repointer le bout de son nez de l’autre côté du Soleil sur les images de l’instrument LASCO C3 de SOHO.

    J’ai vu le tweet de Phil Plait et je pensais qu’il ne s’agissait que d’un petit fragment qui n’allait pas faire long feu mais il est toujours là et très brillant. ISON est peut-être la « comète du siècle » finalement. En tous cas c’est la reine du suspens.

    Vous pouvez voir ce qui se passe en ce moment en vous rendant sur http://helioviewer.org/

    [Mise à jour 17h51 – Vidéo]

  • Comète ISON : les dernières heures en vidéo

    Posté le 28 novembre 2013

    ISON-evaporationCes images du Solar Terrestrial Relations Observatory (NASA) et du Solar and Heliospheric Observatory (ESA / NASA) montrent la comète ISON qui s’affaiblit en s’approchant du Soleil.

    La comète n’était pas du tout visible par le Solar Dynamics Observatory. On pense qu’elle s’est disloquée puis évaporée.

    Source : NASA

  • Tout savoir sur la comète ISON

    Posté le 28 novembre 2013
    Image prise le 19 novembre 2013 avec le télescope 20" du Marshall Space Flight Center (Nouveau Mexique) / Crédit : NASA/MSFC/MEO/Cameron

    Image prise le 19 novembre 2013 avec le télescope 20″ du Marshall Space Flight Center (Nouveau Mexique) / Crédit image : NASA/MSFC/MEO/Cameron

    D’où vient la comète ISON ?

    ISON (C/2012 S1) est ce qu’on appelle une comète à longue période, ce qui signifie qu’elle provient du disque de débris dispersés de la région du nuage d’Oort situé près de la frontière de notre système solaire. Une collision avec un autre objet de cette région l’a éjectée de son orbite et l’a envoyée vers l’intérieur du système solaire. Alors que les comètes à courte période (comme la comète de Halley) reviennent encore et encore vers l’intérieur du système solaire, les comètes à longue période n’apparaissent qu’une seule fois pour ensuite disparaitre : elles sont soit détruites par le Soleil soit renvoyées vers le nuage d’Oort.

    Lire la suite de cette entrée »

  • Tout Savoir sur les Comètes

    Posté le 27 novembre 2013
    Comète de Halley vue de l'observatoire Lick le 6 juin 1910

    Comète de Halley vue de l’observatoire Lick le 6 juin 1910

    Qu’est-ce qu’une comète ?

    Une comète est un petit corps céleste, peut-être un ancien vestige d’une planète qui n’a pas terminé sa formation. Les comètes se trouvent sur les orbites de 2 régions : une à l’extérieur de l’orbite de Neptune où se trouvent les comètes de la ceinture de Kuiper et l’autre beaucoup plus lointaine où se trouvent les comètes du nuage d’Oort.

    Lire la suite de cette entrée »

  • Un réseau mondial pour mieux comprendre l’impact de la pollution sonore d’origine humaine sur la faune marine

    Posté le 23 novembre 2013

    Michel_Andre-LIDO

    Le bio-acousticien français Michel André (Lauréat d’un Prix Rolex à l’esprit d’entreprise) est à l’origine d’un système de prévention de collision entre navires et baleines. Un réseau mondial permet désormais d’écarter un danger encore plus grand : les dommages causés par la pollution sonore d’origine humaine qui menacent les océans.

    Ce qui est maintenant un projet international a commencé avec la préoccupation d’André concernant les effets du trafic maritime qui pourraient rendre sourdes les baleines des îles Canaries, entrainant des collisions entre les navires et ces mammifères géants. C’est maintenant devenu une étude à l’échelle mondiale sur les effets des bruits générés par des dizaines de milliers de navires, foreuses, explosions d’origine militaire, détonations sismiques etc, sur les créatures marines qui se fient aux sons pour communiquer et éviter les dangers.

    Dans les profondeurs des océans c’est le noir complet et c’est pour cette raison que leurs habitants utilisent les sons pour chasser, se nourrir et percevoir leur environnement. Mais ces sons d’origine naturelle sont progressivement noyés par le vacarme d’origine humaine qui, au cours des 50 dernières années, a augmenté de 15 décibels dans la bande basse fréquence. André a découvert des signes de dommages physiques sur les oreilles des baleines impliquées dans des collisions. Cela l’a conduit à mettre au point le premier système anti-collision (WACS, Whale Anti-Collision System) [en utilisant une bouée acoustique financée par son Rolex Award] pour avertir les navires de leur proximité avec des baleines.

    Lire la suite de cette entrée »