Nullius In Verba
  • Tout savoir sur la comète ISON

    Posté le 28 novembre 2013
    Image prise le 19 novembre 2013 avec le télescope 20" du Marshall Space Flight Center (Nouveau Mexique) / Crédit : NASA/MSFC/MEO/Cameron

    Image prise le 19 novembre 2013 avec le télescope 20″ du Marshall Space Flight Center (Nouveau Mexique) / Crédit image : NASA/MSFC/MEO/Cameron

    D’où vient la comète ISON ?

    ISON (C/2012 S1) est ce qu’on appelle une comète à longue période, ce qui signifie qu’elle provient du disque de débris dispersés de la région du nuage d’Oort situé près de la frontière de notre système solaire. Une collision avec un autre objet de cette région l’a éjectée de son orbite et l’a envoyée vers l’intérieur du système solaire. Alors que les comètes à courte période (comme la comète de Halley) reviennent encore et encore vers l’intérieur du système solaire, les comètes à longue période n’apparaissent qu’une seule fois pour ensuite disparaitre : elles sont soit détruites par le Soleil soit renvoyées vers le nuage d’Oort.

    Pourquoi son origine est-elle importante ?

    Certaines des comètes les plus célèbres sont des comètes à longue période (Hale-Bopp, Humason, Lovejoy). Elles sont composées d’amminiac et de méthane stockés dans beaucoup de glace d’eau, et lorsqu’elles rencontrent le Soleil elles ont beaucoup plus de matière à brûler que les comètes qui font des visites répétées. Cela les rend très brillantes.

    Quelle est sa taille ?

    Les observations du télescope Hubble mettent une limite supérieure d’environ 2 km pour son noyau tandis que les observations du télescope spatial Spitzer indiquent qu’il doit avoir un diamètre minimum d’environ 200 mètres.

    Pourquoi cette comète est-elle si spéciale ?

    A bien des égards, la comète ISON ressemble aux quelques milliers d’autres comètes que nous connaissons déjà : elle est un mélange de poussière et de gaz piégés dans une boule de glace de faible densité et elle n’est même pas très grosse. Mais elle est spéciale sur 2 points : c’est une comète rasante (elle passe extrêmement près du Soleil, dans son atmosphère externe appelée couronne solaire) et elle nous vient toute fraiche du nuage d’Oort pour faire son premier et seul passage autour du Soleil. La combinaison de ces 2 facteurs fait de ISON une comète rare et donc une cible d’observation à fort potentiel scientifique.

    ISON est-elle « la comète du siècle » ?

    C’est possible mais nous ne sommes qu’à une dizaine d’années dans ce XXIème siècle et l’histoire est jonchée de déceptions concernant les « Comètes du siècle ». Et personne ne peut dire à quel point ISON sera éblouissante avant qu’elle se rapproche suffisamment du Soleil, ce qui se produira aujourd’hui, 28 novembre 2013 (elle va passer à 1,2 millions de kilometres du Soleil).

    Survivra-t-elle à son passage près du Soleil ?

    Lorsque les scientifiques se sont rencontrés au mois d’août, la conclusion a été « nous ne savons pas ». ISON va s’approcher de manière extrêmement proche de ce que les astronomes appellent la limite de Roche qui est la distance à laquelle un corps solide peut passer près d’un objet massif (comme le Soleil) avant que son intense champs gravitationnel ne disloque complètement cet objet. Mais la limite de Roche ne peut pas être appliquée directement aux comètes parce qu’elle concerne les corps solides alors que les comètes ressemblent plus à des boules de neige sale qui ne peuvent pas vraiment être considérées comme solides. Si l’on tient compte de sa densité estimée et des hypothèses sur sa solidité structurelle, ISON se trouve exactement à la limite de Roche ce qui signifie que les 2 issues sont possibles. Nous allons le savoir aujourd’hui.

    [Mise à jour 21:05 : Il semble bien que la comète ISON ait été vaporisée par notre Soleil]

    Ci-dessous, la vidéo de l’instrument Heliospheric Imager d’une des 2 sondes STEREO de la NASA. On peut voir la comète ISON, Mercure, la comète Encke et la Terre sur une période de 5 jours, du 20 au 25 novembre 2013.

    Orbite de la comète ISON

    Voir la galerie d’images de ISON

    Source : NASA

     

    2 réponses à “Tout savoir sur la comète ISON” Icône RSS


    Laisser une réponse