Nullius In Verba
  • Succès complet pour la mission lunaire chinoise Chang’e 3

    Posté le 16 décembre 2013

    Change3-Yutu_roverChang’e-3 est entrée dans l’orbite lunaire le 6 décembre sous le regard vigilant de la station de contrôle de Kourou (ESA) via son antenne de 15 mètres de diamètre.

    Le 14 décembre, à 14h11 heure française, l’atterrisseur s’est posé sur la surface de la Lune dans un endroit appelé Sinus Iridum (Baie des arcs-en-ciel).
    [Mise à jour 17/12 – 2h03 : Les médias locaux ont déclaré que Chang’e 3 avait bien atterri sur Sinus Iridum mais les scientifiques chinois ont depuis confirmé que l’atterrissage avait eu lieu légèrement plus à l’Est, dans la partie Nord de Mare Imbrium (Mer des pluies)]

    L’agence spatiale européenne (ESA) a assisté la Chine pour sa mission lunaire. A peine 64 minutes après le lancement du 1er décembre, la station de Kourou a commencé l’acquisition de signal provenant de Chang’e-3. Deux jours plus tard, la station relayait les données entre la mission et le Beijing Aerospace Command and Control Centre. Entre le 4 et le 7 décembre, la station a suivi Chang’e-3 pour une durée d’environ 12 heures par jour. Cette assistance de l’ESA a été coordonnée par le centre de contrôle ESTRACK à Darmstadt (Allemagne).

    Lors de la descente, c’est une antenne de 35 mètres de diamètre située à New Norcia (Australie) qui s’est ajoutée à celle de Kourou.

    L’atterrisseur a été commandé via 2 stations situées à Kashi (Ouest de la Chine) et à Jiamusi (Nord-Est de la Chine). Les opérations du rover (appelé Yutu) sur la Lune sont commandées par ces mêmes stations.

    Change3-Alunissage

     

    Juste après l’atterrissage (alunissage) de Chang’e-3, c’est une autre antenne de 35 mètres de diamètre de l’ESA située à Cebreros (Espagne) qui a rejoint celle de New Norcia pour fournir les données d’interférométrie et déterminer la position de l’atterrisseur. C’est la technique ultra précise delta-DOR qui a été utilisée.

    Le déploiement du rover a eu lieu à 21h40 heure française. Il pèse 140 kg et mesure 1,5 mètres de long, 1 mètre de large et 1,1 mètres de haut. Sa mission est d’une durée de 3 mois : il doit explorer une zone de 3 km2 autour du site d’atterrissage. La mission de l’atterrisseur est quant à elle de un an.

    Le 15 décembre, l’atterrisseur et le rover se sont pris mutuellement des photos pour vérifier si tout était en ordre.

    Change3-alunisseur_et_rover

     

    Cet alunissage est le premier depuis Luna 24, mission de l’Union Soviétique lancée le 9 août 1976 et qui s’est posée sur la Lune le 18 août 1976 pour ensuite ramener un échantillon de sol lunaire 6 jours plus tard.

    La mission Chang’e 1 lancée en 2007 avait pour but d’explorer l’espace entre la Terre et la Lune, de cartographier en 3D la surface lunaire et d’étudier la composition et la distribution des éléments de la surface.

    La mission Chang’e 2, lancée en 2010, avait pour mission la collecte d’informations à propos de Sinus Iridum via des photos du site.

    La mission Chang’e 3 avait pour but un atterrissage en douceur sur la surface lunaire et le déploiement d’un rover.

    Après Chang’e 3, le programme lunaire chinois a pour objectif un retour d’échantillons sur Terre.

    Source : ESA / Crédit images : CNSA, CCTV, Xinhua press


    1 Trackbacks / Pingbacks

    Laisser une réponse