Nullius In Verba
  • Comment créer une clé USB bootable [OS X]

    Posté le 21 janvier 2014

    OS_X-logoLorsqu’on veut installer un système d’exploitation sur un ordinateur qui n’a pas de lecteur de DVD, il peut être nécessaire de créer une clé USB bootable.

    Voici comment faire :

    Vous aurez besoin du terminal qui se trouve dans Applications / Utilitaires

    – Téléchargez le fichier ISO du système de votre choix (une distribution Linux ou autre)

    – Convertissez le fichier ISO en fichier IMG
    Pour faciliter les choses, mettez votre fichier sur le bureau
    Ouvrez un terminal et tapez “cd Desktop”
    Tapez “hdiutil convert source.iso -format UDRW -o destination.img” en remplaçant “source” par le nom de votre fichier ISO et “destination” par le nom que vous souhaitez donner au fichier IMG. Une fois la conversion faite, le fichier obtient une extension .dmg (c’est ce que j’ai pu constater sous OSX Mavericks)

    Insérez votre clé USB
    Lire la suite de cette entrée »

  • Raccourcis clavier de démarrage [OS X]

    Posté le 21 janvier 2014

    OS_X-logoQuand on a un problème avec son Mac, connaitre ces raccourcis clavier est indispensable.

    Appuyer sur C pendant le démarrage Démarrage à partir d’un CD, d’un DVD ou d’une clé USB (telle que le support d’instalation d’OS X) démarrable.
    Appuyer sur D pendant le démarrage Démarrage d’Apple Hardware Test.
    Appuyer sur Option + Commande + P + R jusqu’à entendre à nouveau le son de démarrage Réinitialisation de la NVRAM.
    Appuyer sur Option pendant le démarrage Démarrage dans le gestionnaire de démarrage, où vous pouvez sélectionner le volume OS X à partir duquel votre ordinateur démarrera. Remarque : appuyez sur N pour faire apparaître également le premier volume de réseau de démarrage.
    Appuyer sur Éjection, F12 ou maintenir le bouton de la souris ou du trackpad enfoncé Éjection de tout support amovible, tel qu’un disque optique.
    Appuyer sur N pendant le démarrage Tentative de démarrage depuis un serveur de réseau compatible (NetBoot).
    Appuyer sur T pendant le démarrage Démarrage en mode disque cible.
    Appuyer sur Maj pendant le démarrage Démarrage en mode sans échec et désactivation temporaire des éléments d’ouverture.
    Appuyer sur Commande + V pendant le démarrage Démarrage en mode verbose.
    Appuyer sur Commande + S pendant le démarrage Démarrage en mode utilisateur unique.
    Appuyer sur Option + N pendant le démarrage Démarrage à partir d’un serveur NetBoot en utilisant l’image de démarrage par défaut.

    Source : Apple

  • Théorie M : Bienvenue dans la 11ème dimension

    Posté le 16 janvier 2014

    Univers-Elegant-03Cet article est le 3ème et dernier de la série sur la Théorie des Cordes. Je vous recommande de lire les 2 premiers articles avant de lire celui-ci
    Le Saint Graal de la Physique Théorique [1ère partie]
    Histoire de la Théorie des Cordes [2ème partie]

    La Théorie des Cordes, comme vous avez pu le lire dans le précédent article, avait le potentiel pour devenir la “Théorie du Tout”. Mais l’enthousiasme des physiciens semblait être allé trop loin car ils n’avaient pas produit une seule mais 5 Théories des Cordes différentes.

    Comment une théorie qui se voulait une théorie de l’unification pouvait se retrouver en 5 versions différentes ? Alors que l’on croyait être arrivé dans une impasse, un physicien nommé Ed Witten, considéré comme l’un des plus grands physiciens au monde, a révolutionné la Théorie de Cordes lors de la conférence annuelle Strings 95.

    Ed Witten a scotché tout le monde car il a offert une nouvelle perspective sur la théorie. De son point de vue, on pouvait se rendre compte que ce qu’on avait sous les yeux n’était pas vraiment 5 théories différentes : comme les reflets dans un mur de miroirs, ce que nous pensions être 5 théories s’est avéré être simplement 5 différentes manières de regarder la même chose.

    Theorie M

    Edward_Witten

    Le travail de Witten a déclenché une percée si révolutionnaire qu’on lui a donné son propre nom : on l’appelle la “Théorie M”.

    Lire la suite de cette entrée »

  • Histoire de la Théorie des Cordes

    Posté le 12 janvier 2014

    Univers ElegantEst-ce que de minuscules brins d’énergie détiennent la clé d’une théorie unifiée de la physique ?

    Sur 13,8 milliards d’années, l’Univers s’est étendu et refroidi pour produire les étoiles, galaxies et planètes que nous voyons aujourd’hui. Si nous regardons le film cosmique à l’envers, tout ce que l’on voit s’éloigner maintenant se met à se rapprocher et l’Univers devient plus petit, plus chaud et plus dense à mesure que nous nous approchons du début des temps. Lorsque nous remontons au moment du Big Bang, quand l’Univers était à la fois extrêmement lourd et minuscule, les 2 théories qui expliquent notre monde s’effondrent : dès qu’on essaye de les combiner pour comprendre ce qui se passe à ce moment là, rien ne va plus. Il nous faut donc un moyen de combiner la relativité générale (infiniment grand et massif) et la mécanique quantique (infiniment petit).

    La théorie des cordes pourrait nous aider à unifier ces 2 théories et expliquer la nature de l’infiniment petit jusqu’à l’infiniment grand grâce à un ingrédient simple : de minuscules brins d’énergie vibrants appelés “cordes”.

    Pourquoi est-ce que la relativité générale et la mécanique quantique ne sont pas compatibles ?

    Pour décrire l’Univers à grande échelle nous utilisons la relativité générale qui explique le fonctionnement de la force gravitationnelle. Selon cette théorie, la courbure de l’Espace-temps est à l’origine de cette force. La Terre tourne autour du Soleil parce qu’elle suit la courbure du tissu de l’Espace-Temps créée par le Soleil. Tout se comporte de manière prévisible.

    Pour décrire l’Univers à une échelle extrêmement petite nous devons utiliser la mécanique quantique. Dans le monde de l’infiniment petit, l’Espace-Temps devient chaotique et si turbulent qu’il défie le sens commun : à cette échelle, l’Espace et le Temps sont tellement tordus et déformés que les idées de gauche et de droite, de haut et de bas et même d’avant et après n’ont plus aucun sens. Il n’y a aucun moyen d’être certain que l’on soit ici ou là ou à 2 endroits à la fois, ni même si l’on est arrivé ici avant d’arriver là.

    Les fluctuations de l’Espace-Temps prédites par la mécanique quantique sont en conflit direct avec le modèle géométrique lisse et ordonné décrit par la relativité générale. Mais les physiciens pensent que tout, de la danse frénétique des particules subatomiques jusqu’aux tourbillons majestueux des galaxies, doit pouvoir s’expliquer par un seul grand principe physique, une seule équation.

    Lire la suite de cette entrée »

  • Le Saint Graal de la Physique Théorique

    Posté le 4 janvier 2014

    Univers_ElegantLe gros problème de la physique moderne est que notre compréhension de l’Univers est basée sur 2 théories qui ne s’accordent pas. Einstein lui-même n’a pas réussi à résoudre ce problème qui l’a occupé jusqu’à la fin de sa vie.

    Aujourd’hui, environ un siècle plus tard, l’objectif d’unification de Einstein est devenu le St Graal de la physique.

    L’unification est la formulation d’une loi qui pourrait décrire l’Univers à partir d’une seule équation. Les physiciens pensent que cette équation existe car, au cours des 200 dernières années, notre compréhension de l’Univers nous a donné des explications variées qui convergent toutes vers un point.

    La quête de l’unification a commencé en 1665 lorsque Newton a unifié le ciel et la Terre en montrant que le mouvement des planètes, les marées et la chute d’un fruit ici sur Terre (la célèbre pomme) sont gouvernés par les mêmes lois.

    Einstein, avec sa théorie de la relativité générale (1916), a unifié l’Espace et le Temps dans un seul Espace-Temps. Comme la surface d’un trampoline, le tissu de l’Espace-Temps est déformé et étiré par les objets lourds (comme les planètes et les étoiles). C’est cette déformation ou courbure de l’Espace-Temps qui crée la gravité.

    Malgré son succès, Einstein n’était pas satisfait. Il s’est alors penché sur un objectif encore plus important : unifier la gravitation avec la seule autre force connue à l’époque. L’électromagnétisme. Cette force était déjà le fruit de l’unification entre l’électricité et le magnétisme qui avait été accomplie par James Clerk Maxwell.

    Unifications

    Lire la suite de cette entrée »