Nullius In Verba
  • Etoiles à neutrons

    Posté le 29 mai 2014

    Magnetar
    Magnétar, étoile à neutrons ayant un champ magnétique extrêmement intense

    Les étoiles à neutrons sont des vestiges stellaires d’étoiles massives qui ont explosé en supernova

    Elles ont un diamètre d’environ 20 km seulement mais sont approximativement 1,5 fois plus massives que notre Soleil

    La tension électrique créée par les étoiles à neutrons en rotation rapide est 30 millions de fois plus importante que celle de la foudre.

    Tout comme le faisceau lumineux d’un phare, le rayonnement produit par la rotation peut être observé comme étant une source de pulsation de rayonnement que l’on appelle pulsar.

    Lire la suite de cette entrée »

  • Evolution Stellaire : formation et évolution des étoiles

    Posté le 29 mai 2014

    Evolution_stellaire
    (Cliquez pour agrandir l’image) De bas en haut on va d’une protoétoile de faible masse à une protoétoile de masse de plus en plus importante.

    La vitesse d’évolution et le destin d’une étoile dépend de sa masse

    Tout commence avec un nuage de poussière et de gaz
    En raison de la pression exercée par la force gravitationnelle, La poussière et le gaz se compressent et s’échauffent pour créer une protoétoile. Selon sa taille, la protoétoile ne donne pas le même résultat.

    Lire la suite de cette entrée »

  • Formation d’un trou noir suite à une collision d’étoiles à neutrons

    Posté le 26 mai 2014

    Etoiles_a_neutronsLa simulation ci-dessous montre l’un des évènements les plus violents de l’Univers : 2 étoiles à neutrons qui entrent en collision pour ensuite fusionner et former un trou noir.

    Une étoile à neutrons est le noyau compressé qui subsiste lorsqu’une étoile née avec une taille entre 8 et 30 fois celle de notre Soleil explose en supernova. Ce noyau a une masse d’environ 1,5 fois celle du Soleil compressée en une sphère de 19 km de diamètre.

    Au début de la simulation, vous pouvez voir 2 étoiles à neutron de 1,4 et 1,7 masses solaires. Elles ne sont séparées que de 18 km, une distance légèrement inférieure à celle de leur propre diamètre. Les couleurs plus rouges montrent les régions de densité de plus en plus faible.

    Alors que les étoiles tournent en spirale l’une autour de l’autre, d’intenses marées commencent à les déformer, fissurant leur croute. Les étoiles à neutrons ont une incroyable densité mais leur surface sont fines en comparaison (avec des densités environ un millions de fois plus importantes que l’or tout de même).

    Au bout de 7 millisecondes, les forces de marée submergent et brisent l’étoile la moins grosse. A 13 millisecondes, son contenu superdense se mélange à celui de l’étoile la plus grosse qui accumule une masse tellement importante qu’un trou noir finit par se créer en son centre. L’horizon des évènements du trou noir, le point de non retour où plus rien ne peut s’échapper, est représenté par une sphère grise dans cette simulation. La plupart de la matière des 2 étoiles à neutrons est avalée par le trou noir mais la matière moins dense et plus rapide parvient à se mettre en orbite autour, formant un tore en rotation rapide. Ce tore s’étend sur environ 200 km et contient l’équivalent d’environ 1/5ème de la masse de notre Soleil.

    Lire la suite de cette entrée »

  • Dream Chaser : une nouvelle génération de navettes spatiales

    Posté le 25 mai 2014

    Dream_Chaser

    Le Dream Chaser (Sierra Nevada Corp / Lockheed Martin) est une navette spatiale permettant d’effectuer des aller-retour entre la Terre et la Station Spatiale Internationale pour le transport d’un équipage comprenant jusqu’à 7 personnes et d’une petite cargaison.

    C’est un véhicule spatial pratique et utile pour toute mission en orbite terrestre basse qui vise à remplacer les navettes spatiales américaines pour le transport d’équipage : alors que les navettes spatiales américaines avaient été conçues pour pouvoir transporter une cargaison assez importante, le Dream Chaser a été conçu principalement pour le transport d’équipage.

    Lire la suite de cette entrée »

  • Orage supercellulaire au-dessus du Texas

    Posté le 25 mai 2014

    Orage_supercellulaireCe qui rend un orage supercellulaire unique par rapport aux autres types d’orages c’est qu’il est caractérisé par un courant d’air ascendant profond et persistant appelé mésocyclone. Si l’environnement est favorable, les orages supercellulaires peuvent durer plusieurs heures.

    Au cours de cette semaine, une vidéo d’orage supercellulaire a fait le tour du Web. C’est une vidéo tournée le 18 mai dernier à Wright-Newcastle dans le Wyoming. Elle est impressionnante, c’est vrai, mais la musique n’est pas vraiment adaptée au sujet et puis je ne suis pas complètement fan du Fish-Eye. En tous cas ça m’a fait repenser à une vidéo tournée l’année dernière qui, pour moi, est bien meilleure :

    C’est Mike Olbinski qui a filmé cette vidéo timelapse de l’orage supercellulaire qui s’est produit au Texas le 3 juin 2013. L’immense nuage en rotation ressemble à un vaisseau extraterrestre.