Nullius In Verba
  • Intelligence Artificielle – L’origine de la peur

    Posté le 28 mai 2015

    Intelligence_artificielle

    L’intelligence artificielle inquiète* des personnalités très connues telles que Stephen Hawking, Elon Musk et Bill Gates. Quelle en est la raison ?

    Personne n’a encore compris ce qu’était la conscience mais on s’inquiète déjà que l’intelligence artificielle puisse aboutir à une conscience. On arrive ici à la frontière entre science et philosophie.

    Se poser la question de savoir si l’intelligence artificielle peut développer une conscience et devenir autonome est une question philosophique qui oppose les matérialistes aux idéalistes. On n’est plus dans le domaine de la science mais dans celui de la philosophie.

    Les matérialistes pensent que la conscience est le fruit de la matière, qu’elle peut surgir de l’activité biologique (ou autres interactions de la matière). Les idéalistes (dualistes), quant à eux, pensent que la conscience est le fruit de l’activité de l’esprit, qui peut exister indépendamment du corps.

    Pour l’instant personne ne peut prouver quoi que ce soit de manière scientifique mais il y aura peut-être un jour un moyen d’apprendre des choses grâce à la science et la technologie : Si on remplace chaque élément du corps par une pièce mécanique, pour transformer peu à peu un être humain en cyborg, à partir de quel moment perdra-t-il sa personnalité ? A partir de quel moment perdra-t-il conscience ? Est-ce qu’une réplique exacte d’un cerveau humain (matériellement et avec toutes les “données” qui y sont présentes) permettra de faire vivre un être humain éternellement dans ce monde ?

    Les matérialistes ont peur de l’intelligence artificielle car ils pensent que des robots qui en seraient dotés pourraient devenir conscients. Ces robots pourraient, par leur intelligence supérieure, se liguer contre les êtres humains et provoquer leur disparition.

    En combinant les avancées faites sur l’édition de l’ADN, des prothèses bioniques et de l’intelligence artificielle, je pense plutôt que c’est l’être humain qui risque de devenir une sorte de superhumain (à la fois pour la résistance physique et l’intelligence) et l’on n’aura rien à craindre d’une avancée indépendante de robots dotés d’une intelligence artificielle incontrôlable. Mais il est vrai que la manipulation de l’être humain en vue de sa modification n’est pas non plus sans risque et pourrait également devenir incontrôlable si l’on n’est pas assez vigilants.

    Les avancées de la science et de la technologie peuvent faire peur. Elles ont toujours fait peur. La plupart du temps, l’origine de cette peur était le manque de connaissances. En général, pour éviter cette peur du progrès, le seul moyen est de s’informer en suivant les évolutions scientifiques et technologiques et de consacrer du temps à essayer de comprendre.

    Ce qui est très curieux dans le cas des déclarations de Stephen Hawking, Elon Musk et Bill Gates, c’est qu’ils sont bien au fait de l’actualité scientifique et technologique. On peut penser qu’ils savent de quoi ils parlent. Dans leur cas, la peur ne provient pas d’un manque de connaissance du sujet mais simplement d’une conviction philosophique : le matérialisme leur fait penser que l’IA pourra donner lieu à des êtres conscients qui auront une volonté.

    Dommage que la sagesse ne puisse pas être développée artificiellement parce que ça n’est pas tant l’intelligence qui manque à l’être humain, c’est plutôt la sagesse.

    Ouvrez des livres de philosophie (terme qui signifie “amour de la sagesse”) : ça pourrait bien vous servir à l’avenir.

    *Fin 2014, Stephen Hawking a déclaré à la BBC que le développement de l’intelligence artificielle (IA) pourrait entrainer la fin de l’espère humaine, qu’elle pourrait se développer d’elle-même et se reprogrammer à une vitesse toujours plus importante. Les humains limités par la lenteur de leur évolution biologique ne pourraient pas rivaliser et seraient vite remplacés.

    Elon Musk a déclaré que l’IA est, à long terme, notre plus grande menace existentielle

    Bill Gates a déclaré qu’il était d’accord avec Elon Musk et ne comprenait pas pourquoi certaines personnes ne s’en inquiètent pas.

    Laisser une réponse