Nullius In Verba
  • Boson de Higgs – ATLAS et CMS dévoilent ses taux de désintégration avec une précision inégalée

    Posté le 1 septembre 2015

    Boson_de_Higgs-Evenement

    Trois ans après l’annonce de la découverte du célèbre Boson de Higgs, les collaborations ATLAS et CMS ont présenté les résultats combinés de plusieurs de ses propriétés lors de la 3ème conférence annuelle “Large Hadron Collider Physics Conference” (LHCP 2015)

    En combinant les analyses des données récoltées en 2011 et 2012, ATLAS et CMS nous permettent de déterminer avec une précision inégalée les propriétés du célèbre Boson.

    Les nouveaux résultats fournissent des précisions sur sa production et sa désintégration et sur la manière dont il interagit avec les autres particules. Toutes les propriétés mesurées sont en accord avec les prédictions du Modèle Standard et serviront de référence pour les analyses des prochains mois.

    Le boson de Higgs peut se produire et se désintégrer de différentes manières. Par exemple, d’après le Modèle Standard, lorsqu’un boson de Higgs est produit il devrait se désintégrer immédiatement en un quark bottom et en un antiquark bottom dans 58% des cas. En combinant leurs résultats, ATLAS et CMS ont déterminé les précisions les plus courantes avec une précision inégalée.

    Un tel niveau de précision des taux de désintégration est crucial car ces taux de désintégration sont directement liés à la force de l’interaction du Boson de Higgs avec les autres particules élémentaires et à leur masse. Toute déviation des taux mesurés avec ceux prédits par le Modèle Standard remettrait en question le mécanisme de Higgs et ouvrirait la porte à une nouvelle physique au-delà du Modèle Standard.

    Exemple de la précision obtenue :
    A partir des résultats combinés, le taux de désintégration du Boson de Higgs en particules Tau est maintenant observé avec une précision de plus de 5 sigma, ce qui aurait été impossible en utilisant seulement les résultats de ATLAS ou CMS seuls.

    Combiner les résultat de ATLAS et CMS était un véritable défi car cela impliquait plus de 4200 paramètres qui représentent des incertitudes systématiques, a expliqué Tiziano Camporesi, porte-parole de CMS.
    Avec un tel résultat et le flot de nouvelles données à une énergie de 13 GeV (au lieu de 8 TeV avant le redémarrage du LHC) nous sommes en très bonne position pour observer le Boson de Higgs sous tous les angles possibles.

    atlas-cms

    Source : CERN

    Laisser une réponse