Nullius In Verba
  • Une particule complètement inattendue a peut-être été découverte

    Posté le 10 mars 2016

    Diphoton

    Le 15 décembre 2015, deux équipes du LHC (ATLAS et CMS) ont indépendamment rapporté l’existence éventuelle d’une nouvelle particule*, un boson d’une masse de 750 GeV.

    Lorsqu’en analysant leurs données ils ont trouvé cette particule totalement inattendue (un léger excès dans le canal de désintégration en deux photons), leur réaction a été similaire à celle de Isaac Rabi lorsque le muon a été découvert en 1936 : “Qui a commandé ça ?”

    Si cette particule existe, les implications seraient énormes. Précisément parce que personne ne l’avait prédite cela pourrait bien être la plus importante découverte en physique des particules depuis la confirmation de l’existence des quarks dans les années 1970.

    Les preuves sont cependant insuffisantes pour le moment. Il s’agit d’un excès de pairs de photons gamma produits avec une énergie combinée de 750 GeV lors de la collision de protons à 13 TeV. Mais le fait que 2 détecteurs différents l’aient repéré à presque exactement la même énergie donne de l’espoir même si ce genre de signaux apparaissent souvent dans les expériences pour ensuite disparaitre.

    Une possibilité est qu’il pourrait s’agir d’une particule de la même famille que le boson de Higgs, mais plus lourde. Une autre possibilité est qu’il pourrait s’agir d’un type de graviton, particule hypothétique qui transmettrait la force gravitationnelle.

    Lors d’un meeting dans les Alpes italiennes qui débutera le 12 mars, les chercheurs du LHC pourraient présenter des analyses de ces données, nous fournissant plus d’indices. Et le LHC recommencera à collecter des données au mois d’Avril.

    D’ici l’été prochain nous devrions savoir si cette nouvelle particule est une anomalie ou bien une réelle découverte.

    Source : Nature

    * “Les physiciens calculent la masse de particules hypothétiques qui se désintégreraient en une paire de photons. A partir de ces données, ils réalisent une courbe de distribution de masses (combien de fois telle ou telle masse est observée). Si la distribution ne suit pas exactement celle qui serait produite avec les processus connus, autrement dit si une bosse apparaît à une masse donnée qui ne correspond à aucune particule connue, c’est qu’une nouvelle particule a peut-être été produite”

    Source : CERN


    1 Trackbacks / Pingbacks

    Laisser une réponse