Nullius In Verba
  • Recycler du Dioxyde de Carbone avec de l’Or, c’est possible

    Posté le 29 mai 2016

    Recycler_CO2_avec_Or

    Utiliser la lumière du Soleil et de l’Or pour transformer le dioxyde de carbone en carburant peut sembler être quelque chose tout droit sorti d’un roman de science-fiction mais c’est ce que font des chercheurs du National Energy Technology Laboratory (NETL).

    Un nouveau processus, conçu et développé par les chercheurs du NETL et leurs collaborateurs, utilise des nanoparticules d’Or pour convertir efficacement le CO2 en produits chimiques et carburants. Ce processus, qui consomme plus de CO2 qu’il n’en émet, pourrait mener à un moyen à échelle industrielle efficace permettant de réduire les émissions de CO2.

    L’équipe du NETL a développé une forme spéciale de nanoparticule d’Or, composée d’exactement 25 atomes d’Or, pour activer la transformation du CO2. La conversion électrochimique du CO2 requiert généralement une grande quantité d’énergie mais le nouveau catalyseur de l’équipe rend le processus plus efficace. Les chercheurs ont pu alimenter un petit réacteur à CO2 avec des sources d’énergie renouvelables comme des panneaux solaires et des batteries solaires rechargeables. Selon Douglas Kauffman, chercheur principal de cette étude, “démontrer que les ressources d’énergie renouvelable peuvent alimenter efficacement une conversion du CO2 est quelque chose qui change la donne et qui, espérons-le, mènera au développement de systèmes à grande échelle”.

    En utilisant des énergies renouvelables pour recycler les déchets de CO2 sans générer de nouvelles émissions permet une réduction nette du CO2.

    L’équipe de recherche estime que des sources d’énergies renouvelables comme le solaire et l’éolien peuvent efficacement alimenter des systèmes de conversion de CO2 à grande échelle pour convertir des tonnes et des tonnes de CO2 par jour.

    Encouragés par les résultats obtenus, l’équipe conçoit maintenant des catalyseurs nouvelle génération de conversion de CO2 qui requièrent encore moins d’énergie.

    Source : National Energy Technology Laboratory – Via DoE

    Laisser une réponse