Nullius In Verba
  • Ondes gravitationnelles : et de deux !

    Posté le 15 juin 2016

    Ondes_gravitationnelles

    Le 26 décembre 2015, les détecteurs Advanced LIGO ont enregistré un nouveau signal d’ondes gravitationnelles, trois mois après la première détection. Cette fois encore, le signal – une infime déformation de l’espace-temps – provient de la fusion de deux trous noirs.

    Bien que le signal soit plus faible que le premier, cette 2ème détection est aussi confirmée avec plus de 99,99999% de confiance.

    Cette découverte, réalisée par une collaboration internationale comprenant des équipes du CNRS, a été annoncée aujourd’hui, 15 juin 2016, pendant la conférence de l’American Astronomical Society à San Diego, et fait l’objet d’une publication dans la revue Physical Review Letters.

    Les trous noirs sont le stade ultime de l’évolution des étoiles les plus massives. Il arrive que certains évoluent en couple. Ils orbitent alors l’un autour de l’autre et se rapprochent lentement en perdant de l’énergie sous forme d’ondes gravitationnelles jusqu’à un point où le phénomène s’accélère brusquement. Ils finissent par fusionner en un trou noir unique. C’est ce tourbillon final qui a été observé le 26 décembre 2015, permettant de déduire que la masse des trous noirs était 8 et 14 fois celle du Soleil (contre 29 et 36 pour la première détection, du 14 septembre 2015).

    Lire la suite de cette entrée »