Nullius In Verba
  • Le Propulseur de l’Impossible devrait bientôt être Testé dans l’Espace

    Posté le 4 septembre 2016

    Cannae_Drive

    Guido Fetta, le PDG de Cannae Inc et inventeur du Cannae Drive, veut envoyer son propulseur de l’impossible dans l’Espace pour prouver une fois pour toutes qu’il fonctionne.

    Bref historique de l’EmDrive :

    2003 – Roger Shawyer dévoile son EmDrive
    2007 – Shawyer livre une copie de son EmDrive à Boeing Phantom Works
    2008 – Une équipe chinoise menée par le professeur Yang de la Xi’an Northwestern Polytechnic University publie une série de papiers théoriques et expérimentaux sur ce réacteur
    2012 – L’équipe chinoise affirme avoir construit une version de l’EmDrive qui produit une poussée comparable à celle des propulseurs ioniques classiques.

    L’équipe Eagleworks de la NASA a testé plusieurs versions de l’EmDrive, dont 2 conçus par Cannae. Ils ont rapporté des résultats positifs

    En 2015, Martin Tajmar, physicien à la Dresden University of Technology, a étudié cette technologie. Il pensait que la poussée était due à une erreur expérimentale mais en construisant son propre EmDrive il a été surpris de voir que la poussée existait belle et bien. Il n’a pu détecter aucune erreur expérimentale qui pourrait l’expliquer.

    De nombreuses sources d’erreur dans ces expériences (courants d’air, fuite de micro-ondes, ionisation, poussée photonique) ont été écartées. Mais, étant donné que les résultats paraissent être en contradiction avec ce que nous connaissons des lois de la physique, il semblerait plus probable qu’il s’agisse d’une erreur de la part des expérimentateurs plutôt que d’une méconnaissance si importante des lois de la physique. C’est pourquoi l’objectif a été jusqu’à maintenant de trouver des failles aux expériences qui ont rapporté avoir détecté une poussée, aussi faible soit elle.

    Une façon de couper court à tous les arguments techniques est de tester le propulseur dans l’Espace. S’il échoue, tant pis. S’il fonctionne, les scientifiques auront des explications à donner.

    Le 17 août dernier, Cannae a annoncé son intention de lancer son propulseur dans l’Espace à bord d’un CubeSat 6U (petit satellite cubique). L’objectif est de le laisser en orbite pendant au moins 6 mois plutôt que les 6 semaines habituelles pour un satellite de cette taille à une altitude de 240 km. Plus il restera longtemps en orbite plus il prouvera qu’il est capable de produire une poussée sans utilisation de carburant.

    Cannae a formé une société appelée Theseus avec des partenaires industriels (LAI International et SpaceQuest Ltd) afin de lancer le satellite. Aucune date n’a encore été annoncée mais 2017 semble probable.

    En plus de l’équipe chinoise et de Shawyer lui-même, il y a de la concurrence : une communauté open source de passionnés de l’EmDrive. Ils construisent leurs propres propulseurs et le forum de discussion de nasaspaceflight.com comporte maintenant plusieurs centaines de pages de documentation technique sur le sujet.

    Fabriquer le propulseur demande un haut degré de précision mais n’est pas si cher. Par contre, l’envoyer en orbite est une autre affaire. L’ingénieur Paul Koclyade de Aachen (en Allemagne) a construit un EmDrive miniature qui tient dans un CubeSat PocketQube. Il pense qu’il pourrait l’envoyer dans l’Espace pour moins de 30 000 dollars et a lancé une campagne de financement participatif pour lever cet argent.

    Nous saurons donc bientôt si cette technologie énigmatique relève de la science ou de la science-fiction.

    Source : Popular Mechanics

    Laisser une réponse