Nullius In Verba
  • Hydrogène métallique : de la théorie à la réalité

    Posté le 30 janvier 2017


    Photos des différentes étapes par lesquelles passe l’hydrogène compressé. A environ 200 GPa il passe de l’état d’hydrogène moléculaire transparent pour ensuite être converti en hydrogène noir moléculaire et pour finir par devenir de l’hydrogène métallique. Les dessins juste en dessous montrent un solide moléculaire compressé puis ensuite dissocié en hydrogène métallique à 495 GPa

    Près d’un siècle après qu’il soit théorisé, des scientifiques de Harvard ont réussi à créer le matériau le plus rare (et potentiellement l’un des plus précieux) de la planète.

    L’hydrogène métallique a été créé par Isaac Silvera et Ranga Dias. Leur recherche est décrite dans un papier publié le 26 janvier dans la revue Science

    Il s’agit d’une très grande avancée de la physique des hautes pressions

    En plus d’aider les scientifiques à répondre à des questions fondamentales concernant la nature de la matière, ce matériau a été théorisé comme ayant un large champ d’applications dont la possibilité de devenir un supraducteur à température ambiante.

    « C’est le Saint Graal de la physique des hautes pressions », a déclaré Isaac Silvera.

    Lire la suite de cette entrée »