Nullius In Verba
  • Des physiciens observent une masse négative

    Posté le 20 avril 2017


    Les condensats de Bose-Einstein sont utilisés pour explorer une large gamme de questions fondamentales en physique (l’appareil ci-dessus n’est pas celui utilisé dans cette dernière recherche)

    Des physiciens ont créé un fluide ayant une masse négative

    Dans la vie de tous les jours, lorsqu’on pousse un objet il accélère dans la même direction que la force qui lui est appliquée. Cette relation est décrite par la 2ème loi de Isaac Newton.

    Mais en théorie, la matière peut avoir une masse négative de la même manière qu’une charge électrique peut être positive ou négative. Ce phénomène est décrit dans le journal Physical Review Letter

    Le professeur Peter Engels et ses collègues de la Washington State University (WSU) ont refroidi des atomes de rubidium juste au-dessus du zéro absolu (-273°C) pour créer ce qu’on appelle un condensat Bose-Einstein. Dans cet état les particules se déplacent extrêmement lentement et ont un comportement prédit par la mécanique quantique, agissant comme des ondes. Elles se synchronisent et se déplacent ensemble dans ce qu’on appelle un superfluide, qui s’écoule sans perdre d’énergie.

    Pour créer les conditions nécessaires à l’obtention d’une masse négative, les chercheurs ont utilisé des lasers pour piéger des atomes de rubidium et les pousser d’avant en arrière, changeant la manière dont ils tournent. Lorsque les atomes ont été relâchés du piège laser, quelques uns d’entre eux ont affiché les caractéristiques d’une masse négative.

    “Avec une masse négative, si vous poussez quelque chose il accélère vers vous” explique Michael Forbes, professeur assistant de Physique à la WSU. “C’est comme si le rubidium frappait un mur invisible”

    Cette technique utilisée par les chercheurs de la WSU évite quelques défauts sous-jacents rencontrés lors des précédentes tentatives visant à créer une masse négative.
    “Ce qui est une première ici, c’est le contrôle extrêmement précis que nous avons sur la nature de cette masse négative, sans aucune autre complication”.

    Ce contrôle accru donne également aux chercheurs un outil pour explorer les relations possibles entre la masse négative et des phénomènes observés dans le cosmos comme les étoiles à neutrons, les trous noirs et l’énergie noire.

    Via BBC – Source : WSU


    Ce soda est si « light » (léger) qu’il a une masse négative
    C’est un peu inquiétant

    Image source : Deviant Art

    Laisser une réponse