Nullius In Verba
  • IBM Annonce un Nouveau Prototype de Processeur Quantique Commercial

    Posté le 22 mai 2017

    IBM a annoncé il y a quelques jours avoir testé avec succès ses 2 plus puissants processeurs quantiques.

    Un processeur sera mis à disposition des développeurs, chercheurs et programmeurs pour qu’ils puissent explorer l’informatique quantique via IBM Cloud. Il s’agit d’un processeur 16 qubits qui viendra remplacer le processeur à 5 qubits (Accès beta, SDK sur GitHub)

    L’autre processeur, le premier prototype commercial de processeur quantique qui utilise 17 qubits, sera à la base des premiers systèmes commerciaux IBM Q. Il est au moins 2 fois plus puissant que la version gratuite disponible sur IBM Cloud.

    Ces mises à jour des systèmes quantiques de IBM permettront des découvertes qui sont inaccessibles aux ordinateurs traditionnels les plus puissants.

    Quantum Volume : indicateur de la puissance des ordinateurs quantiques

    La capacité d’un processeur quantique à résoudre des problèmes pratiques ne dépend pas seulement du nombre de qubits. En raison de la nature fragile de l’information quantique, l’augmentation de la puissance de calcul requiert également une avancée dans la qualité des qubits.

    C’est pour cela que IBM a adopté un nouvel indicateur de la puissance de calcul des systèmes quantiques : le volume quantique (Quantum Volume).

    Le volume quantique tient compte du nombre et de la qualité des qubits, de la connectivité des circuits et du taux d’erreur des opérations. Le nouveau prototype commercial de IBM offre une amélioration significative en volume quantique. Au cours des prochaines années, IBM prévoit de pousser cette technologie de manière agressive et d’améliorer le volume quantique de manière significative en améliorant tous les aspects de ses processeurs, y compris l’intégration de 50 qubits ou plus.

    Alors que les technologies qui tournent sur les ordinateurs classiques, telles que Watson, peuvent aider à trouver des motifs enfouis dans dans une grande quantité de données, les ordinateurs quantiques fourniront des solutions à des problèmes importants pour lesquels on ne peut pas trouver de motifs parce qu’il n’y a pas assez de données et que les possibilités à explorer pour obtenir la réponse sont trop énormes pour être traitées par des ordinateurs classiques.

    IBM Q et IBM Quantum Experience

    Lancé en mars dernier, IBM Q est la première initiative du genre visant à concevoir des systèmes d’informatique quantique universels pour des applications commerciales et scientifiques. Les systèmes et services IBM Q seront délivrés via la plateforme IBM Cloud.

    IBM a ouvert l’accès à ses processeurs quantiques il y a un an pour servir la recherche scientifique, les Universités et également pour que cela devienne un catalyseur d’enthousiasme pour le domaine. A ce jour, les utilisateurs ont fait tourner plus de 300000 expériences quantiques sur la plateforme.

    Depuis son lancement il y a moins d’un an, l’IBM Quantum Experience est devenu un outil de formation pour les scientifiques dans plus de 100 pays. En plus de travailler avec des développeurs et des Universités, IBM s’est engagé avec des partenaires industriels afin d’explorer les applications potentielles des ordinateurs quantiques. Toute organisation intéressée pour collaborer afin d’explorer des applications quantiques peut demander une adhésion à l’IBM Research Frontiers Institute, un consortium qui développe et partage un portefeuille de technologies informatiques révolutionnaires et évalue leurs implications métier.

    Source : IBM / Via PhysOrg

    Laisser une réponse