Nullius In Verba
  • Philae est contrôlé par 2 processeurs 16 bits des années 1980

    Posté le 17th novembre 2014 Pas de commentaires

    PhilaeL’atterrisseur de la mission Rosetta est contrôlé par 2 processeurs RTX2010 16 bits cadencés à 8 MHz. Ces processeurs datant des années 1980 sont utilisés par le système de commande et de gestion des données (CDMS) de Philae pour contrôler tous les aspects de l’atterrisseur. 8 autres processeurs RTX2010 contrôlent les expériences.

    Toutes les fonctions doivent être pré-programmées et être exécutées par le CDMS avec une tolérance de panne absolue car l’envoi d’un signal vers la Terre prend plus de 28 minutes. Dans le cas d’une défaillance de l’un de ses composants, le système doit être capable de continuer à fonctionner.

    Pourquoi avoir choisi ce processeur ? Parce que c’est le moins cher des processeurs “durcis” contre les rayonnements (résistants aux rayonnements) et suffisamment puissant pour pouvoir gérer la procédure complexe d’atterrissage.

    Source : The CPUSHACK museum

  • Mission Rosetta – Images de Philae survolant la comète 67P

    Posté le 17th novembre 2014 Pas de commentaires

    Philae_67P_survol

    L’ESA vient de publier cette nouvelle image. De gauche à droite vous pouvez voir Philae descendre vers la comète 67P et la survoler avant de se poser une première fois. L’image prise à 16h43 heure française (15:43 GMT) confirme que Philae se déplaçait vers l’Est, comme le suggéraient les données recueillies.

    La mosaïque comprend une série d’images capturées par la caméra OSIRIS sur une période de 30 minutes lorsque Rosetta était à 15,5 km de la surface. La résolution est de 28 cm/pixel et les encarts ont une résolution de 17x17m. Les temps sont indiqués en GMT (pour l’heure française il faut compter une heure de plus).

    Le premier atterrissage s’est produit à 16h34 (15:34 GMT). Les 2 images n’indiquent pas l’heure de l’atterrissage mais montrent le site tel que photographié avant (15:18 GMT) et après (15:43 GMT). A 16h43 (15:43 GMT), Philae se trouvait à l’endroit indiqué par le dernier encart.

    Après avoir touché le sol et rebondi une nouvelle fois à 18h25 (17h25 GMT) il a fini par se poser à 18h32 (17h32 GMT).

    Source : ESA

  • Mission Rosetta – Le point sur Philae

    Posté le 16th novembre 2014 Pas de commentaires

    Philae-Aterrissage_67P
    [Cliquez pour obtenir l’image complète]

    Le signal de l’atterrissage de Philae sur la comète 67P a été reçu le 12 novembre à 17h03 heure française. Depuis, les scientifiques et ingénieurs ont analysé les premières données envoyées par le petit atterrisseur.

    Ces données révèlent qu’il n’y a pas eu un mais 3 atterrissages : le premier à 16h34, le 2ème à 18h25, et le dernier à 18h32. Les harpons n’ont pas fonctionné et Philae semble être entré en rotation après l’atterrissage, ce qui indiquait qu’il n’était plus en contact avec la surface. Il est resté au-dessus de la surface pendant 1h50. Pendant ce temps il a parcouru environ 1 km à une vitesse de 38 cm/s. Après son second rebond il s’est déplacé à environ 3 cm/s pour ensuite se poser à nouveau 7 minutes plus tard.

    Le signal d’atterrissage généré lors du premier contact avec le sol de la comète 67P déclenché la séquence d’expériences prévues après l’atterrissage. Ces données ont été ensuite analysées pour interpréter les rebonds et savoir où Philae s’était finalement posé.

    Lire la suite de cette entrée »

  • Mission Rosetta : l’atterrisseur Philae s’est posé sur la Comète 67P/Churyumov–Gerasimenko

    Posté le 12th novembre 2014 Pas de commentaires

    Rosetta-Philae-illustration_separation
    Rosetta-Philae-illustration

    Philae est la toute première sonde à se poser sur une comète

    C’est à 10h03 heure française que l’atterrisseur Philae s’est séparé de la sonde Rosetta, accomplissant l’objectif principal d’une mission qui dure depuis plus de 10 ans déjà. Oui, c’est bien pendant 10 ans que le petit atterrisseur a tenu compagnie à la sonde Rosetta au cours de ce long voyage dans l’Espace.

    [Pour rappel, Rosetta s’est envolée le 2 mars 2004 pour arriver à la comète 67P le 6 août 2014]

    Le signal confirmant l’atterrissage sur la comète 67P/Churyumov–Gerasimenko est arrivé 7 heures plus tard, à 17h03.

    Lire la suite de cette entrée »

  • Kurt Gödel, un Scientifique de Génie [Biographie]

    Posté le 8th novembre 2014 Pas de commentaires

    Kurt_GodelKurt Gödel était un mathématicien et logicien qui mérite vraiment d’être qualifié de génie de la science. Voici sa biographie, tirée du site du célèbre Institute for Advanced Study de Princeton (IAS). C’est lorsqu’il travailla dans cet institut que Kurt Gödel et Einstein se rencontrèrent et se lièrent d’amitié.

    L’enfance de Gödel

    Kurt Gödel est né le 28 avril 1906 dans la ville de Brünn, devenue aujourd’hui Brno (République Tchèque). Son père, Rudolf Gödel, était originaire de Vienne. Sa mère, Marianne Handschuh, était quant à elle originaire de la Rhénanie allemande. Rudolf Gödel était le gérant et propriétaire d’une partie de l’une des principales entreprises de textile de Brno et la famille vivait dans le confort de la classe moyenne avec des domestiques et une gouvernante pour Kurt et son frère aîné, Rudolf, né en 1902.

    On avait donné affectueusement au petit Gödel le surnom de Herr Warum (Monsieur Pourquoi). Dans “Logical Dilemmas: The Life and Work of Kurt Gödel”, le biographe John W Dawson Jr le décrit comme “un enfant extrêmement sérieux, brillant et curieux, qui était sensible, souvent renfermé et préoccupé, et qui montrait déjà à un jeune âge des signes d’instabilité émotionnelle”. A l’âge de 8 ans, après avoir lu un livre de médecine, Gödel est devenu convaincu qu’il avait un coeur fragile, une possible complication d’une fièvre rhumatismale dont il s’est remis à l’âge de 6 ans. Les préoccupations hypocondriaques pour sa santé l’ont poursuivi toute sa vie.

    Lire la suite de cette entrée »