Nullius In Verba
  • Prédiction d’un Nouveau Boson qui Interagit avec la Matière Noire : le Boson Madala

    Posté le 7 septembre 2016

    Higgs_event

    Des scientifiques du High Energy Physics Group (HEP) de l’Université de Witwatersrand (à Johannesburg, Afrique du Sud) ont prédit l’existence d’un nouveau boson (et d’un nouveau champ scalaire) qui pourrait aider à la compréhension de la matière noire.

    L’hypothèse Madala se base sur un certain nombre de caractéristiques qui apparaissent dans les données des collisions proton-proton effectuées pendant le Run I (2012) du LHC et recueillies par les détecteurs ATLAS et CMS.

    Ces caractéristiques ont été interprétées comme étant dûes à l’existence d’un nouveau boson scalaire, le boson Madala, similaire au boson de Higgs et ayant une masse aux alentours de 270 GeV (avec une signification statistique de 3 sigmas). Alors que le boson de Higgs interagit seulement avec la matière, le boson Madala interagirait avec la matière noire.

    Lire la suite de cette entrée »

  • MoEDAL : le détecteur de monopôles magnétiques du LHC

    Posté le 23 août 2016

    Comparaison_Monopoles_Dipole

    MoEDAL est un détecteur situé près de LHCb. Il emploie des méthodes non conventionnelles visant à découvrir des preuves d’une nouvelle physique, au-delà du Modèle Standard. Il est, en autres, à la recherche des monopôles magnétiques.

    Le 10 août dernier, l’expérience MoEDAL a publié son premier papier concernant la recherche de ces monopôles dans le journal JHEP (Journal of High Energy Physics). Il s’agit d’une analyse des données collectées lorsque le détecteur piège n’était encore qu’un prototype.

    Malgré le fait qu’aucun monopôle n’ait été détecté, les résultats obtenus ont permis à la collaboration MoEDAL de placer de nouvelles limites de masse, supposant un mode de production simple de ces particules hypothétiques. Le travail se porte maintenant sur l’analyse des données obtenues en 2015 avec le détecteur complet.

    Lire la suite de cette entrée »

  • CERN/LHC – La particule à 750 GeV n’était qu’une fluctuation statistique

    Posté le 6 août 2016

    DiphotonLors de la conférence ICHEP les scientifiques du CERN ont annoncé que la particule détectée à la fois par ATLAS et CMS n’était pas réapparue dans les données collectées cette année.

    Les 2 célèbres détecteurs du LHC avaient collecté des données qui montraient la production d’une paire de photons plus souvent que ce qui était prévu par le Modèle Standard de la physique des particules. Ces données pointaient vers une particule qui aurait été 6 fois plus massive que le Boson de Higgs.

    Mais aucun excès n’a été observé dans les données collectées en 2016…

    Autant dire que cela a été une grande déception pour les chercheurs

  • [LHC] Vidéo 360° pour une visite virtuelle du détecteur CMS

    Posté le 19 mars 2016

    CMSLa BBC a créé une vidéo 360° qui vous plonge au coeur de l’un des plus célèbres détecteurs de particules du LHC. Le détecteur CMS est, avec le détecteur ATLAS, le co-découvreur du Boson de Higgs.

    Pour voir cette vidéo à 360° vous devez utiliser la dernière version de Chrome, Opera, Firefox, ou Internet Explorer sur votre ordinateur. Sur mobile, utilisez la dernière version de l’application YouTube pour Android ou iOS.

    (Cette vidéo est en anglais)

  • Une particule complètement inattendue a peut-être été découverte

    Posté le 10 mars 2016

    Diphoton

    Le 15 décembre 2015, deux équipes du LHC (ATLAS et CMS) ont indépendamment rapporté l’existence éventuelle d’une nouvelle particule*, un boson d’une masse de 750 GeV.

    Lorsqu’en analysant leurs données ils ont trouvé cette particule totalement inattendue (un léger excès dans le canal de désintégration en deux photons), leur réaction a été similaire à celle de Isaac Rabi lorsque le muon a été découvert en 1936 : “Qui a commandé ça ?”

    Si cette particule existe, les implications seraient énormes. Précisément parce que personne ne l’avait prédite cela pourrait bien être la plus importante découverte en physique des particules depuis la confirmation de l’existence des quarks dans les années 1970.

    Les preuves sont cependant insuffisantes pour le moment. Il s’agit d’un excès de pairs de photons gamma produits avec une énergie combinée de 750 GeV lors de la collision de protons à 13 TeV. Mais le fait que 2 détecteurs différents l’aient repéré à presque exactement la même énergie donne de l’espoir même si ce genre de signaux apparaissent souvent dans les expériences pour ensuite disparaitre.

    Lire la suite de cette entrée »