Nullius In Verba
  • Un Drone nous fait visiter le Centre de Données du CERN

    Posté le 15 mai 2017

    « L’ensemble des serveurs situés dans la salle principale de 1 450 m2 du Centre de données (photo) correspond au niveau 0, le premier point de contact entre les données expérimentales du LHC et la Grille de calcul mondiale. Outre des serveurs et des systèmes de stockage de données pour le niveau 0 et pour des analyses de physique ultérieures, le Centre de données héberge également des systèmes indispensables au fonctionnement quotidien du Laboratoire. Les serveurs sont soumis à des mises à jour et à des opérations de maintenance permanentes afin que leur fonctionnement continue d’être assuré en cas d’incident sérieux tel qu’une coupure de courant prolongée. Les serveurs critiques ont leur propre pièce et sont alimentés et refroidis par des équipements dédiés »

    Lire la suite de cette entrée »

  • LINAC 4 : Un nouvel Accélérateur Linéaire pour le CERN

    Posté le 14 mai 2017

    Le CERN a récemment inauguré un nouvel accélérateur linéaire : le LINAC 4. C’est une machine de 86 mètres de long qui se situe à 12 mètres sous terre. Il a fallu près de 10 ans pour le construire.

    Après une longue période d’essai, le LINAC 4 alimentera le complexe d’accélérateurs du CERN avec des faisceaux de particules de plus grande énergie (160 MeV au lieu de 50 MeV). L’augmentation de l’énergie ainsi que l’utilisation d’ions d’hydrogène permettra de doubler l’intensité du faisceau délivré au LHC, ce qui contribuera à accroitre sa luminosité.

    Lire la suite de cette entrée »

  • Prédiction d’un Nouveau Boson qui Interagit avec la Matière Noire : le Boson Madala

    Posté le 7 septembre 2016

    Higgs_event

    Des scientifiques du High Energy Physics Group (HEP) de l’Université de Witwatersrand (à Johannesburg, Afrique du Sud) ont prédit l’existence d’un nouveau boson (et d’un nouveau champ scalaire) qui pourrait aider à la compréhension de la matière noire.

    L’hypothèse Madala se base sur un certain nombre de caractéristiques qui apparaissent dans les données des collisions proton-proton effectuées pendant le Run I (2012) du LHC et recueillies par les détecteurs ATLAS et CMS.

    Ces caractéristiques ont été interprétées comme étant dûes à l’existence d’un nouveau boson scalaire, le boson Madala, similaire au boson de Higgs et ayant une masse aux alentours de 270 GeV (avec une signification statistique de 3 sigmas). Alors que le boson de Higgs interagit seulement avec la matière, le boson Madala interagirait avec la matière noire.

    Lire la suite de cette entrée »

  • MoEDAL : le détecteur de monopôles magnétiques du LHC

    Posté le 23 août 2016

    Comparaison_Monopoles_Dipole

    MoEDAL est un détecteur situé près de LHCb. Il emploie des méthodes non conventionnelles visant à découvrir des preuves d’une nouvelle physique, au-delà du Modèle Standard. Il est, en autres, à la recherche des monopôles magnétiques.

    Le 10 août dernier, l’expérience MoEDAL a publié son premier papier concernant la recherche de ces monopôles dans le journal JHEP (Journal of High Energy Physics). Il s’agit d’une analyse des données collectées lorsque le détecteur piège n’était encore qu’un prototype.

    Malgré le fait qu’aucun monopôle n’ait été détecté, les résultats obtenus ont permis à la collaboration MoEDAL de placer de nouvelles limites de masse, supposant un mode de production simple de ces particules hypothétiques. Le travail se porte maintenant sur l’analyse des données obtenues en 2015 avec le détecteur complet.

    Lire la suite de cette entrée »

  • CERN/LHC – La particule à 750 GeV n’était qu’une fluctuation statistique

    Posté le 6 août 2016

    DiphotonLors de la conférence ICHEP les scientifiques du CERN ont annoncé que la particule détectée à la fois par ATLAS et CMS n’était pas réapparue dans les données collectées cette année.

    Les 2 célèbres détecteurs du LHC avaient collecté des données qui montraient la production d’une paire de photons plus souvent que ce qui était prévu par le Modèle Standard de la physique des particules. Ces données pointaient vers une particule qui aurait été 6 fois plus massive que le Boson de Higgs.

    Mais aucun excès n’a été observé dans les données collectées en 2016…

    Autant dire que cela a été une grande déception pour les chercheurs