Nullius In Verba
  • Les sondes explorant le Système Solaire [infographie]

    Posté le 28 août 2013

    Infographie présentant les sondes explorant (ou sur le point d’explorer) un objet céleste majeur de notre système solaire.

    systeme_solaire-exploration

    Lire la suite de cette entrée »

  • Tout comme les comètes, notre système solaire a une chevelure

    Posté le 11 juillet 2013

    Systeme_solaire-chevelure

    On a longtemps supposé que notre système solaire, tout comme une comète, avait une chevelure. Tout objet se déplaçant à travers un autre milieu, par exemple un météore voyageant à travers l’atmosphère terrestre, entraine la formation d’une trainée de particules. Mais cette trainée de notre bulle solaire, appelée héliosphère, n’avait jamais été observée… jusqu’à maintenant.

    Le satellite IBEX (Interstellar Boundary Explorer, explorateur des frontières interstellaires) a récemment cartographié les limites de cette chevelure du système solaire (heliotail).

    En combinant les observations des 3 premières années de l’imagerie IBEX, les scientifiques ont cartographié une chevelure qui combine des particules rapides et lentes. Sur les côtés il y a 2 lobes de particules se déplaçant lentement, au-dessus et en dessous on trouve des particules rapides, et l’ensemble de la structure est entortillée en raison de l’attraction et de la répulsion des champs magnétiques à l’extérieur du système solaire.

    Lire la suite de cette entrée »

  • Comment est née la Lune ?

    Posté le 22 mars 2012

    Il y a 4,5 milliards d’années, le système solaire comprenait 20 planètes

    La Terre était un monde violent, avec des supervolcans et des champs de lave. Tous les jours, des astéroïdes tombaient du ciel. La vie n’existait pas.

    Un jour, l’une des planètes (appelée Thea) frappa la Terre. La Terre survécut mais Thea fut complètement détruite. Le résultat de cette collision donna naissance à la Lune.

    — Edition du 4 Août 2017 —
    Changement de lien car la vidéo a été supprimé

  • La plus Grande Caméra du Monde équipera le Télescope LSST

    Posté le 14 novembre 2011

    Le DoE américain apporte son soutien à un projet mené par le SLAC et l’Université de Stanford visant à créer une caméra qui équipera un nouveau télescope construit sur la montagne chilienne Cerro Pachón.

    Après 2 jours et demi de présentations et de réunions au SLAC, le panel du DoE constitué de 19 experts a recommandé cette caméra de 3,2 Gigapixels pour le Large Synoptic Survey Telescope (LSST). Il s’agit d’une étape importante mais pas décisive. Cette caméra devrait mesurer 1,6m x 3m et peser 2,8 tonnes.

    La mise au point du LSST est guidée par 4 principaux thèmes : sonder l’énergie noire et la matière noire, tenir un inventaire du système solaire, explorer les effets transitoires dans le ciel optique et cartographier la Voie Lactée.

    Lire la suite de cette entrée »

  • Une écume de bulles magnétiques aux confins du système solaire

    Posté le 10 juin 2011

    Les sondes Voyager sont actuellement à plus de 14 milliards de Km de la Terre. Elles sont encore opérationnelles et les dernières informations qu’elles ont transmises sont très surprenantes : l’endroit où elles se trouvent semble rempli de bulles magnétiques qui, selon les modèles informatiques, s’étendent sur environ 161 millions de kilomètres. A la vitesse où vont les sondes il leur faudrait des semaines pour en traverser une.

    Voyager 1 est entré dans cette zone vers 2007 et Voyager 2 a suivi environ un an plus tard. Au début les chercheurs ne comprenaient pas ce que les sondes détectaient. Mais maintenant ils ont une idée de ce dont il peut s’agir :
    « Le champ magnétique du Soleil s’étend jusqu’aux confins du système solaire » explique Merav Opher, astronome à l’Université de Boston. « Parce que le Soleil tourne, son champ magnétique se torsade et se plisse, un peu comme une jupe de ballerine. Loin, très loin du Soleil, là où se trouvent les sondes Voyager, les plis se retroussent »

    Lorsqu’un champ magnétique se plie fortement comme ceci, des choses intéressantes peuvent se produire. Les lignes de force magnétique se croisent et se « reconnectent » (la reconnexion magnétique est le même processus énergétique qui provoquent les éruptions solaires). Les nombreux plis se réorganisent, parfois de manière explosive, pour former une mousse de bulles magnétiques.

    « Nous ne nous attendions pas à trouver une telle écume aux confins de notre système solaire mais elle est là ! » explique Jim Drake, physicien à l’Université du Maryland.

    Lire la suite de cette entrée »