Nullius In Verba
  • Une intéressante théorie expliquant la matière noire

    Posté le 22 octobre 2015

    Graviton-Theorie_M

    Il y a plusieurs théories concernant ce que pourrait être la matière noire. Mais l’une de ces théories est plus extraordinaire et intéressante que les autres.

    Imaginons que notre Univers soit une feuille de papier. Juste au-dessus de nous pourrait se trouver une autre feuille de papier, un autre univers flottant à peut-être quelques mètres seulement. Les objets de cet univers seraient invisibles puisque les forces de l’Univers comme l’électromagnétisme (ainsi que les forces nucléaires fortes et faibles) ne peuvent pas se propager en dehors. La seule force capable de se propager entre les 2 univers est la gravitation qui est dûe à la courbure de l’Espace-Temps. Il suffit qu’une masse soit présente dans l’un des univers pour qu’elle fasse se courber le tissu de l’Espace-Temps et permettre la propagation de la gravitation entre les 2 univers.

    Une galaxie présente dans l’univers parallèle serait invisible mais interagirait avec notre Univers via la force gravitationnelle seulement. C’est exactement ce qui se passe avec la matière noire : on la détecte seulement par ses effets gravitationnels, on peut la cartographier dans tout l’Univers mais on n’a toujours aucune idée de ce que ça pourrait être. La matière noire ne serait donc peut-être pas composée de particules extraordinaires comme certains le pensent mais serait seulement de la matière ordinaire présente dans un Univers parallèle.

    Lire la suite de cette entrée »

  • Un gigantesque trou noir supermassif défie les théories concernant l’évolution des trous noirs

    Posté le 28 février 2015

    Trou_noir_supermassif-illustration

    Ce trou noir supermassif, 12 milliards de fois plus massif que notre Soleil, a été découvert en 2013 par des astronomes utilisant le télescope Lijiang situé à Yunnan (Chine). Il pose un défi aux théories actuelles concernant l’évolution des trous noirs car il est à la fois très jeune et extrêmement massif.

    L’Univers a un âge estimé de 13,8 milliards d’années et ce trou noir se situe à 12,9 milliards d’années-lumière de la Terre (Redshift de 6.30). On a donc affaire à un objet céleste qui existait seulement 900 millions d’années après le Big Bang. Ce qui impressionne les astronomes est que 900 millions d’années est un lapse de temps très court pour qu’un trou noir puisse devenir aussi grand.

    Lire la suite de cette entrée »

  • Bonne Année 2015 !

    Posté le 1 janvier 2015

    Feux_d_artifice
    Photo d’un des feux d’artifice que j’ai prise hier soir

    DSC_1143
    Vue sur le centre ville de Brno (République Tchèque)

    Je vous souhaite à tous une très bonne année 2015

    Cette année est l’année du redémarrage du LHC. J’attends ça avec une très grande impatience et beaucoup d’espoir. Je suis certain qu’on va faire des découvertes qui vont changer radicalement la manière dont on perçoit l’Univers.

    Pour bien commencer l’année, voici une sélection de vidéos qui devraient vous plaire.

    Gardez la tête tournée vers les étoiles…

    Lire la suite de cette entrée »

  • Holomètre du Fermilab : pour savoir si notre Univers est oui ou non un hologramme

    Posté le 25 décembre 2014

    Holometre-01

    C’est le 26 août dernier que le “Holometer” a commencé à collecter des données qui nous permettront peut-être de savoir ce qu’est l’Espace, ce qu’est ce qu’on appelle souvent le “tissu de l’Espace-Temps”.

    Le “Holometer” (Holographic Interferometer) du Fermilab est une machine conçue pour étudier les propriétés de l’Espace-Temps à des échelles extrêmement petites. Le but précis est de mesurer l’agitation quantique de l’Espace.

    L’idée testée via cet holomètre (interféromètre holographique) est que notre Univers à 3 dimensions serait en fait une projection [un hologramme] d’une réalité à 2 dimensions. Si on pouvait observer l’Espace avec un grossissement extrême on pourrait peut-être voir les plus petits éléments qui le constituent (les quanta de l’Espace-temps) comme on peut voir les pixels de l’écran d’un smartphone en s’approchant suffisamment près. Les “pixels” de l’Univers devraient se trouver à l’échelle de Planck : 1,6 x10-35 mètres.

    “Nous voulons savoir si l’Espace-Temps est un système quantique tout comme l’est la matière” explique Craig Hogan, directeur du Center for Particle Astrophysics du Fermilab et auteur de la théorie du bruit holographique.

    Lire la suite de cette entrée »

  • Le principe holographique expliqué simplement

    Posté le 22 décembre 2014

    Terre-principe_holographiqueQu’est-ce que le principe holographique ?

    Le principe holographique est l’idée que la réalité physique que nous connaissons, l’environnement 3D* auquel nous avons accès avec nos 5 sens et notre équipement scientifique, pourrait être une sorte de projection holographique d’une information plus fondamentale et de lois qui existent et fonctionnent sur une fine surface à 2 dimensions** qui se situerait aux confins de l’Univers observable.

    De la même manière qu’un hologramme qui lorsqu’on l’illumine produit une image réaliste, ces lois de la physique et processus extérieurs créeraient (par l’intermédiaire des lois de la physique) une réalité qui semble réelle mais n’est en fait qu’une projection holographique des données et informations situées sur cette surface éloignée.

    * Les 3 dimensions de notre monde sont Gauche/droite, Haut/Bas et Avant/Arrière.
    ** Une surface à 2 dimensions est une surface sans épaisseur

    [D’après une explication de Brian Greene]

    Lire la suite de cette entrée »