Nullius In Verba
  • Des rayons cosmiques provenant du centre de la Voie Lactée atteignent des énergies de plus de 1 PeV

    Posté le 16 mars 2016

    Rayons_cosmiquesL’analyse détaillée des données recueillies par l’observatoire H.E.S.S (Namibie), auquel contribuent le CNRS et le CEA, a permis de localiser une source de rayonnement cosmique à des énergies jamais encore observées dans notre Galaxie : il s’agirait de Sagittarius A*, le trou noir supermassif localisé au centre de notre Galaxie.

    Des rayons cosmiques ayant des énergies d’environ 100 téraélectronvolts (A titre de comparaison, l’énergie nominale du LHC est de 14 TeV) sont produites dans notre galaxie par des objets comme les vestiges de supernova et les nébuleuses à vent de pulsar. Divers arguments théoriques, couplés aux observations directes des rayons cosmiques atteignant la Terre, indiquent que les sources galactiques de rayons cosmiques devraient être capables de produire des particules jusqu’à des énergies d’au moins un pétaélectronvolt (PeV), énergies 100 fois plus élevées que celles jamais atteintes par l’Homme.

    H.E.S.S détecte indirectement le rayonnement cosmique depuis plus de dix ans et a dressé une cartographie, en rayons gamma de très haute énergie, des régions centrales de notre Galaxie. L’identification de cette source hors du commun est publiée ce 16 mars 2016 dans Nature. Les chercheurs pensent qu’elle émet sans interruption depuis au moins mille ans. Elle constituerait ainsi le premier « Pévatron » (accélérateur de particules atteignant plusieurs PeV) jamais observé.

    Lire la suite de cette entrée »

  • Le Trou Noir Supermassif au Centre de notre Galaxie pourrait bien être un Trou de Ver

    Posté le 16 mai 2014

    Trou_de_ver-illustrationSagittarius A* est l’un des objets célestes les plus extraordinaires de notre galaxie. Cette intense source d’ondes radio située dans la constellation du Sagittaire, au centre de la Voie Lactée, a été découverte en 1974. Il est environ 4 millions de fois plus massif que notre Soleil et est compressé en un volume qui n’est pas plus important que l’orbite de Mercure.

    Certaines étoiles orbitent Sagittarius A* à très grande vitesse, ce qui indique que l’objet est massif. Etant donné qu’il est très petit, cela signifie qu’il doit être extrêmement dense. C’est pourquoi de nombreux astronomes pensent qu’il s’agit d’un trou noir supermassif. Mais il y a une autre explication : cet objet céleste massif et dense pourrait être un trou de ver connectant notre région de l’Espace à une autre région de l’Univers (ou un autre Univers).

    Les trous de ver sont autorisés par les lois de la relativité générale et pourraient bien s’être formés peu après le Big Bang.

    Si Sagittarius A* est un trou de ver, comment les astronomes peuvent-ils le distinguer d’un trou noir ? Nous avons maintenant la réponse grâce au travail de Zilong Li et de Cosimo Bambi (Fudan University de Shanghai). Ils ont calculé que le plasma qui orbite un trou noir prendrait une forme différente que le même plasma qui orbiterait un trou de ver. Ils ont calculé la différence et même simulé les images résultantes qui pourraient bien être collectées par la prochaine génération de télescopes interférométriques. Cela signifie que nous serons très bientôt en mesure (dans les prochaines années) de savoir si Sagittarius A* est un trou de ver ou si c’est bien un trou noir supermassif comme ce que nous avons pensé jusqu’à maintenant.

    Lire la suite de cette entrée »

  • Le ciel étoilé de Mauna Kea [Video]

    Posté le 7 octobre 2013

    Maunea_KeaIl s’agit d’une vidéo timelapse des observatoires situés au sommet de Mauna Kea (Hawaï). Ce sommet, qui se trouve à une altitude de 4205 m, est le site par excellence de l’astronomie dans l’hémisphère Nord.

    En tant qu’étudiant diplômé à l’Université de Hawaï, Sean Goebel a profité de son accès au site pour nous produire cette superbe vidéo qui a été filmée pendant 3 nuits au mois d’avril et 4 nuits pendant l’été 2013.

    Via Petapixel

  • Météore à l’Observatoire du Mont-Mégantic (Canada)

    Posté le 3 octobre 2012

    Guillaume Poulin est l’auteur de cette vidéo timelapse qui représente environ 3 heures de prises de vue à l’Observatoire du Mont-Mégantic condensées en quelques secondes. C’est en prenant ces quelques 750 images qu’il a eu la chance de capter le super météore du 21 septembre dernier.

  • Sous le ciel nocturne de Namibie

    Posté le 8 juin 2012

    Le ciel nocturne de Namibie est l’un des plus beaux du monde, après celui du Chili et de l’Australie.

    Cette vidéo timelapse de 13 minutes a été réalisée par Lorenzo Comolli entre le 24 août et le 3 septembre 2011 à la « Tivoli Farm »

    Il est recommandé de regarder cette vidéo dans la plus haute résolution possible (1080p, ou bien 720p)